TROP JUSTE DANS LE 3e QUART TEMPS, NIMES BASKET S'INCLINE FACE A OZON

C'était un match en retard de la première journée qui attendaient les filles de Nathalie Daumet ce samedi au Gymnase de la Camargue. Un match face aux rhodaniennes du CS Ozon, belle équipe de cette poule de N3. L'occasion pour les Nîmoises de stopper la série de défaites dans laquelle elles se trouvent. Mais l'entame était catastrophique. Les joueuses de Ozon faisaient rapidement grimper le score a 2/13. Puis dans le sillage de Manon Messager et de Sophie Tessier, Nîmes revenait dans le match malgré un déficit de taille assez flagrant. À quelques secondes de la mi-temps, l'écart était de - 3 en faveur des visiteuses mais sur un panier chanceux, Ozon terminait ces 10 premières minutes finalement avec un écart de +5. Dans le deuxième quart temps, la coach Nathalie Daumet musclait la défense. Les nîmoises revenaient par deux fois à égalité avec leurs adversaires mais se loupaient au moment de marquer le panier pour passer devant, au contraire de leurs adversaires qui trouvaient la mire a chaque fois qu'il fallait marquer un panier important. Ozon était devant a la pause sur le score de 31/37.  Au début du 3e quart temps, le match s'emballait, l'adresse etait au rendez-vous des deux côtés sauf sur les lancers francs côté nimoises. La débauche d'énergie de ce début de 3e quart temps allait être fatale aux nimoises qui est restaient bloquées un long moment à 43 points. 43/56 a la fin du 3e. Ces 43 points, elles allaient encore les trainer tout au début du 4e quart temps. Et pendant ce temps là, Ozon avait encore creuse l'écart malgré l'excellent premier match de la nouvelle recrue nîmoise, l'intérieure Solene Trotter. La petite baisse de régime des joueuses de Ozon permettait aux nimoises emmenées par Lorraine Pilli et Anna Martin de réduire un peu le score mais elles s'inclinaient finalement 62/71. Manon Messager et Lorraine Pilli était assez lucides sur le match de leur équipe a la fin du match " on est déçues, on a vraiment hâte que ça paye. Mais là c'est dur car on est pas loin. On aurait aime passer devant et les faire douter. Il nous manque de la rotation et certainement un peu de taille face aux intérieures de Ozon. On reste bloqué à 43 points pendant trop longtemps. Physiquement c'est dur, on est émoussées, plus trop lucides et quand c'est comme ça tu ne fais que défendre. On a hâte que ça paye car c'est dur pour les petites jeunes qui jouent peu ou pas. Malheureusement c'est difficile au bout d'un certain moment." Un match qui s'est joué sur des petits détails et qui auraient pu tourner différemment. Les nîmoises sont malheureusement avant-dernieres de cette poule de N3 et joueront un match très important le week-end prochain face au Coteau Basket qui est lanterne rouge de ce championnat.


Commentaires