"A NOUS D'ALLER CHERCHER DES POINTS QU'ON SOIT BONS OU PAS BONS..."

A la veille d'un bloc de trois matchs* en sept jours à domicile et après une fin de mois d'octobre compliquée**, l'USAM Nîmes Gard avait convié presse régionale et médias locaux à un point presse "Bord de terrain". L'occasion pour moi de faire, justement le point, avec le triple médaillé olympique Michael Guigou qui répondait d'abord à la question de savoir ce que ça fait de ne pas avoir été du rassemblement des bleus lors de la Golden League puis de vite revenir sur le programme de l'USAM
"La dernière année avec les bleus a été dure...mentalement. Ca a été une longue bataille qui s'est bien terminée. J'ai pas vu les matchs, j'étais invité à un repas samedi et à un concours de poney avec ma fille le dimanche (rires). J'ai profité d'être la toute la semaine avec la famille. Jusqu'à présent, quand je ratais un rassemblement de l'équipe de France, c'est que j'étais blessé donc c'est la première fois que je peux en profiter. La boucle est bouclée, le travail est fait. On passe à autre chose, une nouvelle génération arrive. Je regarderais les matchs du mois de janvier avec de l'attention. La y avait Debs, JJ et Lucho*** qui étaient la bas, je me suis quand même intéressé à leur prestation. Maintenant place à Montpellier! Personnellement j'essaye de me remettre en forme. Première partie de saison compliquée pour moi ou je me suis vraiment mis dans le dur avec cette intoxication alimentaire, j'ai perdu trois/quatre kilos, la veille du match aller à Moscou. Et derrière, je reviens, je me prends un choc sur le genou, la je me suis fait une grosse entorse deux jours avant le match de Istres. C'est compliqué, j'ai mal aux deux genoux, j'ai la cheville encore gonflée, au niveau cardio du coup j'ai perdu mais j'essaye de bosser pour retrouver la forme. Je sais que ça va revenir, je me donne les moyens. Notre équipe a besoin d'avoir toutes ses forces vives et aujourd'hui ce n'est pas le cas. Sans parler des blessés, tous ceux qui sont sur le terrain ne sont pas forcément en grande forme et il faut que tout le monde apporte sa pierre à l'édifice. C'est ce que je vais essayer de faire des demain. Montpellier, c'est toujours un match particulier pour moi. J'ai joué vingt ans la bas, ça me fait forcément quelque chose a chaque fois de les jouer. On est un peu déçu, on était content de pouvoir les recevoir dans la forme dans laquelle on était . On sait que quand on est au complet, on peut rivaliser avec tout le monde. Aujourd'hui, on est dans un autre contexte, on doit se reconstruire, on a beaucoup de blessés, pas de joker médical, on va faire avec les moyens du bord, s'appuyer sur les jeunes. C'est pas évident  mais on va faire avec et on verra  ce qu'on est capable de faire comme ça. La situation actuelle est due au blessures. Depuis le match de Paris, on a perdu nos deux demi centres, ensuite on a perdu Doudou**** puis on a fait des prestations pas à la hauteur de ce qu'on devait faire, moi le premier, pour des raisons diverses. J'essaye d'apporter, le match à Aix par exemple je suis bien en première mi-temps puis je m'écroule physiquement en seconde. Pour des tas de raisons qu'on doit arriver à régler les uns et les autres, les joueurs, le staff...on doit régler tous ces petits paramètres qui nous emmènent à pas prendre de points en championnat. le match à Istres, on l' a plus ou moins en main mais à la fin, nous qui jouons mal, l'arbitre qui voit une zone qui n'y est pas...on sait que ça se joue sur des détails et à nous d'aller chercher des points qu'on soit bons ou pas bons"
*Réception du MHB en Coupe de la Ligue le 10, Chambéry en Liqui Moly Starligue le 13 et le Sporting en EHF European League le 16 
** Quatre défaites et un match nul sur les six derniers matchs 
*** Rémi Desbonnet, Jean Jacques Acquevillo et Luc Tobie 
**** Ahmed Hesham qui s'est blessé au genou et sera absent jusqu'à la fin de la saison.




Commentaires