CONF DE PRESSE USAM NIMES/SPORTING LISBONNE

On avait laissé Franck Maurice avec la tête des mauvais jours un soir de défaite à domicile face à Athènes, on l'a retrouvé blagueur et souriant hier soir après la belle victoire de son équipe face au Sporting. "Je l'avais déjà le sourire samedi soir...mais avec eux (en parlant de ses joueurs) je l'ai tout le temps..." répondait il a Corentin Corger, le journaliste d'Objectif Gard quand celui lui a dit que ça faisait plaisir de le voir sourire... Des sourires qui contrastaient avec les visages fermés de Ricardo Candelas le coach Portugais qui s'est exprimé dans un parfait français et son capitaine Francisco Tavares. A côté d'eux, outre le sourire de Franck Maurice, on retrouvait le calme légendaire de Jean Jacques Acquevillo. La conf de presse de la victoire usamiste en Coupe d'Europe c'est ici que ça se passe. Et ce sont les Portugais qui commençaient:
Ricardo Candelas, coach: "On a joué contre une très belle équipe de Nîmes. Je les félicite pour leur victoire. On a deux ballons très importants pour le résultat final. On les a perdu... Après, on a essayé d'aller chercher des ballons mais ce n'était pas possible"
Francisco Tavares, capitaine: "Ces deux ballons ont été importants. Maintenant, on attend le prochain match à Lisbonne"
Franck Maurice: "On a réussi à mettre les bons ingrédients. Ca prend un peu de temps pour revenir après notre mauvaise série. Ca a commencé face à Montpellier, continué face à Chambéry. L'écart final est favorable pour nous, 33/27 au coup de sifflet final, mais sévère pour les Portugais sur l'ensemble du match. Ca se joue a rien, ça aurait pu basculer. On a su construire le match patiemment, garder de la lucidité et compter sur nos hommes forts"
Jean Jacques Acquevillo: "On a beaucoup parlé entre nous, On s'est remobilisé. Ca a commencé à payer sur les deux derniers matchs et sur celui de ce soir."
Ricardo Candelas: "C'est une compétition vraiment serrée. Il n'y a eu que trois matchs pour l'instant. C'est une poule ou ca joue vraiment pas mal"
Franck Maurice: "Lisbonne, c'est une équipe compliquée à jouer. C'est neuf victoires en championnat et c'était deux victoires en deux matchs en EHF avant ce soir. On vient de jouer trois matchs à domicile et maintenant on va en jouer trois à l'extérieur*. Oui la fatigue est la, il va peut-être falloir faire tourner en incorporant un peu plus les jeunes et on espère le retour d'Obrian Nyateu"
Jean Jacques Acquevillo: "Franck me fait confiance. Des gars comme Julien (Rebichon) ou Debs (Rémi Desbonnet sont des leaders, ils nous parlent beaucoup. Quand à moi, j'étais peut-être pas au niveau que tout le monde attendait"
Franck Maurice: "JJ fait parti des leaders que l'on suit. Il y a ceux qui parlent et ceux que l'on suit"

*Créteil, Schaffhausen en EHF Européan League et le derby à Montpellier. 




Commentaires