LA SUPERBE SAISON DE LA TEAM CALVISSON VU PAR SON MANAGER YAEL HOUILLON

Le premier week-end d'Octobre, la coupe de France de VTT a rendu son verdict de son année 2021 et ce sont trois clubs qui ont trusté les trois places du podium par équipe. Ambérieux, la Team Vosges et la Team Calvisson ont profité d'une année Olympique ou les Team marques n'ont pas été présents sur toutes les courses pour s'imposer. Une troisième place nationale pour les gardois de la team de la Vaunage qui sanctionne une superbe saison, pour la plus grande joie du Team Manager Yael Houillon. A quelques heures d'organiser la première manche des 3C a Congenies ce dimanche, il m'a consacré un peu de son temps pour faire un interview bilan de cette magnifique année. 
JS30: Salut Yael, quelle saison!!! La team l'a fini a la 3e place nationale par équipe et a fini sur une victoire lors de l'étape finale de Marseille.
YH: Salut Ju. C'est avant tout un groupe, il n'y a pas de leader. C'est un bon groupe de jeunes qui a un super niveau, pas exceptionnel mais avec une grosse cohésion. Ils sont tous de la région (dans un rayon de 100 kilometres autour de Calvisson). C'est l'émulation d'un groupe qui a fait ses résultats
JS30: Pour ceux qui ne connaissent pas la team Calvisson, peux-tu nous raconter cette équipe ?
YH: On est une équipe pas du tout professionnelle qui s'articule autour de trois pôles. Le pôle principal qui est l'école de vélo qui regroupe de 80 à 100 gamins. Le pôle gravity qui regroupe la descente et  l'enduro avec une quarantaine de pilotes un peu plus âgé. Et la team qui fait de la compète et qui va des juniors aux masters. C'est du bénévolat, il n'y a pas de salariés. C'est une histoire de famille avec mon papa qui m'aide. Et on a un papa de chaque coureur qui vient nous aider chaque weekend.
JS30: Tu l'as dit, c'est une victoire d'équipe mais trois de tes coureurs on fait une très grosse saison. Léo Bartoletti, Thomas Sanz et le jeune Jules Rossel. Lequel t'a le plus impressionné? 
YH: Léo a vraiment explosé cette saison. Il y a 3 ans il courait au niveau régional. Aujourd'hui il est vice champion de France espoirs. Il passe des caps tous les ans, on ne sait pas où sont ses limites. Il ne cesse de progresser. Thomas, quant à lui, a toujours été costaud et régulier mais ça se voit moins car on parle peu des Masters. Jules, je ne m'attendais pas à ce niveau-là il n'est que junior un et c'est toujours difficile d'aller chercher des podiums quand on début de chez les juniors.
JS30: La saison 2022, elle se présente comment ? Elle commencera sans Victor Vidal qui a rejoint la team veloroc Lapierre après 5 ans avec toi.
YH: C'est notre seul départ. En recrues, arrivent Louis Beltritti qui était déjà au club et Maxime Ayral qui vient du club d'Uzes. C'est le même groupe, le même encadrement, le même sponsor. Moi c'est ma dernière année je vais m'attacher à préparer la passation avec les quatre personnes qui prendront le relais. C'est ma dernière saison à 100 % mais on part avec des certitudes. Faire mieux que cette année ça risque d'être compliqué, on s'était fixé un top 5, faire un top 3 c'est quelque chose d'énorme. Mais il va falloir compter sur nous.


Commentaires