LE FUTSAL MARGUERITTOIS S'INCLINE EN FINALE DE LA COUPE NATIONALE FÉMININE AMF

Ca fait malheureusement deux finales perdues en un mois. Après celle perdu en finale de la FEF Champions League, les filles du Futsal Marguerittois se sont inclinées à domicile en finale de la coupe nationale AFF. Une compétition qu'elles attaquaient tambour battant en marquant dix buts face au FC Bagatelle, club de Toulouse. La demi finale était bien négociée avec une victoire face à Montpellier Métropole. Mais au terme d'une finale de qualité, les protégées du coach Christophe Cariat s'inclinaient 1/2. La capitaine gardoise Elodie Lizzano avait beau réduire le score en toute fin de match, la gardienne Déborah Garcia sortir un gros match, rien n'allait y faire, Nantes Métropole Futsal, emmené par la MVP du tournoi Fatoumata Baldé, était simplement plus fort. Menées 0/2, les marguerittoises se jetaient à corps perdus, sous les yeux de Rémi Nicolas, le Maire de Marguerittes, et se créaient plusieurs occasions pour revenir dans le match. Lizzano s'y reprenait à deux fois pour réduire le score mais il était trop tard. Marine Magnier, certes un peu déçue, avait déjà le regard tourner vers l'avenir "On est forcément déçue. Nous étions venues pour remporter le titre. Malheureusement ça ne s’est pas fait. Le Nantes Métropole Futsal mérite son titre. Elles ont su répondre présentes là où nous n’avons pas su le faire. C’était une très belle finale, j’ai pris énormément de plaisir à jouer, même si la victoire n’est pas au bout mais comme on dit, on apprend dans les défaites. N’ayant pas été en Turquie pour raisons familiales, j’ai retrouvé un groupe plus soudé que jamais et ça, ça fait plaisir. Chacune connaît le rôle qu’elle a à faire. Au Futsal Marguerittois, il y a une cohésion exceptionnelle, les filles s’investissent énormément pour l’équipe et c’est très plaisant d’être dans une équipe comme celle-ci, sans oublier le staff qui donne énormément de leur temps. Maintenant, on a encore du travail. Physiquement, mais aussi techniquement. L’avantage c’est que l’on sait sur quoi nous devons travailler. De plus, nous avons 2-3 filles qui étaient absentes et qui je pense, par la suite, seront de très bons renforts. Je voudrais faire une mention spéciale à Deborah Garcia, notre dernier rempart, qui a amplement mérité son titre de meilleure gardienne de la compétition. On savait déjà que nous étions qualifiées pour la FEF Champions League 2022 donc nous avions le premier contrat de rempli. Néanmoins l’objectif était la première place et nous n’avons pas réussi donc la déception était bien présente. Mais Nantes mérite leur trophée, c’est une équipe complète et très intéressante à jouer. Elles ont gagné leur ticket pour la FEF Champions League également. Je leur donne rendez-vous en finale de cette compétition l’année prochaine mais avec, cette fois ci, une victoire du Futsal Marguerittois".







Commentaires