L’USAM A LA RELANCE FACE AU SPORTING LISBONNE

C'est ragaillardit par sa victoire face à Chambéry samedi soir en Liqui Moly Starligue que l'USAM entamait sa troisième journée d'EHF Européan League a domicile. Et ça c'est de suite vu. A l'équipe qui semblait abattue après sa série de défaites a succédé j'en équipe qui semble avoir retrouvé le sourire et sa solidarité. L'USAM n'a jamais été mené en première période et il a fallu attendre la 39e minute pour voir les Portugais du Sporting Lisbonne mener pour la première fois. Malgré un score serré durant les trente premières minutes, la Green Team a dans son ensemble domine le premier acte. S'appuyant sur ses hommes forts du moment, un Rémi Desbonnet a sept arrêts et un Luc Tobie déchaîné depuis son passage en équipe de France, l'USAM rejoignait les vestiaires avec deux buts d'avance 17/15. Le début de la seconde période ressemblait à la première, les Portuguais ne lâchaient rien et l'USAM n'arrivait pas à faire un écart significatif. Mais les nîmois avaient la rage ce soir a l'image du capitaine Julien Rebichon qui se jette dans la zone  pour récupérer un ballon qui semblait perdu après un coup franc a neuf mètres raté. Les nîmois attaquaient le money Time avec trois buts d'avance mais sans Quentin Dupuy exclu pour trois fois deux minutes. C'est le moment que choisissait Rémi Desbonnet pour réveiller le Parnasse en deux actions, tout d'abord un arrêt accrobatique puis un sprint depuis le banc de touche pour empêcher le ballon d'entrer dans son but...vide. Rebichon était aussi pas mal pour faire exploser le Parnasse. Tous les ingrédients étaient réunis pour que la fin du match se passe bien. Et Desbonnet continuait son festival dans ses buts. Rien ne pouvait arriver à un USAM qui s’imposait assez logiquement 33/27 et se relançait après sa défaite face à Athènes. 


Commentaires