L’USAM NE VERRA PAS LE FINAL FOUR

Quelle première mi-temps a laquelle on a assisté !!! Tout ce qui fait qu'on aime le hand. De l'intensité, du combat, des gestes techniques. Un véritable derby...en quart de finale de coupe de la ligue. Dans un Parnasse surchauffé, ce sont les héraultais du Montpellier Handball qui l'ont le mieux négocié. Le premier acte commençait sur des chapeaux de roue a l'image de cette première grosse défense de Benjamin Gallego sur Bos. Le premier break ce sont les montpelliérains qui le réalisaient en prenant trois buts d'avance 4/7. Mais les héraultais de naissance Gallego et le capitaine Julien Rebichon ainsi que Michael Guigou, vingt ans au MHB, ramenaient la Green Team. La défense compacte du MHB gênait beaucoup les nîmois qui ne trouvaient que rarement de solutions a l'intérieur avec les pivots. Les gardois s'en remettaient a Julien Rebichon, trois buts juste avant la pause, pour rester au contact au moment de regagner les vestiaires. Après une grosse première mi-temps, les deux équipes avaient bien mérité d'aller un peu souffler avec un petit avantage pour les visiteurs 14/16. Et ça recommençait sur le même rythme des la reprise du jeu. L'USAM se faisait décrocher de deux ou trois buts mais à chaque fois revenait aux forceps mêlant courage et abnégation. Téodor Paul, qui avait remplacé Rémi Desbonnet dans les buts, sortait quelques arrêts mais les absences de Hesham, Minel et Nyateu combinées à celles de longue durée de Rémi Salou et Tesio commençaient à peser dans les jambes mais surtout dans la lucidité des Green Men qui perdaient quelques ballons, alors que ce n'était pas le cas en première période. Mais depuis le milieu de la seconde période, Montpellier avait son petit matelas de quatre buts et les partenaires de Valentin Porte se contentaient de gérer cette avance avec une efficacité redoutable. Ils faisaient même monter cette avance a six buts a trois minutes de la fin. L'USAM a rendu les armes en fin de match sûrement handicapés par les absences de joueurs majeurs mais la Green Team n'a pas à rougir de sa défaite. Montpellier, qui aura mené tout le match, était tout simplement plus fort sur ces 60 minutes. Le MHB s'imposait finalement 28/32. 


Commentaires