MALGRÉ AGLIARDI, LES KROKO CEDENT SUR LA FIN FACE AU LEADER

Les Kroko Sports Nîmes se sont offerts cinq minutes de folie quand a la 55e minute, Jordan Agliardi, bien assisté par Karim Marcialis, ramenait les nîmois a un petit but 4/5 du leader Annecy. Cinq minutes a jouer leur va-tout pour aller chercher une égalisation face à une équipe qui domine cette poule D de 3e division. Raphaël Facchini le team manager de cette équipe peut être fier de la progression de son équipe qui aura rivalisé avec les haut-savoyards. Et ce match, les gardois le commençaient de la meilleure des manières. On jouait depuis à peine trois minutes quand le show Agliardi débutait. Sur une action d'Hugo Astic, le numéro 15 nîmois ouvrait le score dans une patinoire qui ne demandait que ça. Malheureusement si Nîmes possède Agliardi, l'équipe d'Annecy possède elle Romain Gentilleau. Le numéro 81 des Cavaliers, capable du pire, comme ce coup de coude en début de match et de deux autres exclusions, comme du meilleur, en témoigne ses trois buts sur la patinoire nîmoise, a été le bourreau des Kroko. Six minutes après le but nîmois et après avoir purgé ses deux minutes, Gentilleau égalisait. Il donnait même l'avantage a son équipe juste avant la fin du premier tiers. Annecy s'échappait des la reprise du jeu en marquant un 3e but. Mais les nîmois n'abdiquaient pas, profitant des nombreuses exclusions savoyardes. Jérémy Beaussonie et Antoine Malard combinaient bien et ce dernier réduisait le score a 2/3, score a la fin du 2e tiers. Dès la reprise du troisième tiers et après seulement 54 secondes Agliardi faisait exploser la patinoire en égalisant. Mais c'était sans compter sur Gentilleau qui rendait coup pour coup a son adversaire nîmois. A la 44e il permettait aux visiteurs de repasser devant au score 3/4. Le coup fatal semblait être porté par les savoyards a la 47e quand Pescio marquait un 5e but. Mais Agliardi, encore lui, surgissait a la 55e et offrait donc cinq minutes de folie. Mais le dernier mot était pour les leaders de la poule qui au bout du temps marquait un sixième but qui leur assurait une victoire...pas si facile que cela. 


Commentaires