NO/USAM MATCHS CROISÉS

Au moment où Yassine Benrahou marquait le deuxième but du Nimes Olympique, le match de l’USAM à Créteil n’avait pas encore commencé. Il était alors 20h09 et on ne le savait pas encore mais le joueur offensif nîmois venait ce but d’offrir non seulement la victoire à son équipe mais offrir une victoire à domicile qui fuyait les Crocos depuis le 31 juillet et un 2/1 face à Dijon. 2/1 c’est aussi le score final du match du NO car avant le beau but de Benrahou, Elias Mar Omarson avait égalisé neuf minutes après l’ouverture du score normande. 2/1 dans un stade quasiment vide, quelques heures après la manifestation de l’après midi a la maison carrée. A peu plus de 20h45 quand Monsieur Perreau Niel libérait enfin les nîmois aux costières, Boïba Sissoko, futur Green Men, délivrait sa seconde passe décisive et l’US Créteil faisait un premier break en prenant quatre buts d’avance 13/9 après un bon début de matchs des nîmois. A la pause dans un match où les attaques ont pris le pas sur les défenses, l’USAM Nimes étaient mené 20/17. Et la Green Team va être menée toute la seconde période et quand on rentre dans la dernière minute Samuel Deen vient de porter l’avance cristolienne à trois buts. Le match est joué pour le commentateur de LNH TV. Mais si ce match avait eu lieu il y a quinze jours, il l’aurait sûrement été. Oui mais voilà, depuis dix jours, l’USAM va mieux et Benji Gallego sonne la révolte. Il reste alors 53 secondes et deux buts à remonter. Créteil balbutie son handball et se met à gâcher. Deux balles perdues dans la dernière minute pour les locaux et deux balles qui atterrissent dans les mains de Mohammad Sanad qui ne tremble pas au moment d’égaliser à six secondes de la fin. Mal engagé, l’USAM arrache l’égalisation et un point finalement pas si mauvais face à une équipe qui est sa bête noire . Une belle soirée pour le sport nîmois.



Commentaires