UN RCN RAJEUNI RAMENE DEUX POINTS DE MARMANDE

Tout s'est joué au pied samedi soir à Marmande. Trois pénalités de chaque côté pour un match que les joueurs du Racing Club Nîmois n'ont pas gagné mais qu'ils auraient pu tout aussi bien perdre. Surtout que Marmande par Boulaghrifa a eu la pénalité de la gagne à une minute de la fin. Et les locaux attaquaient ce match tambour battant, ce qui obligeait les gardois a se mettre à la faute par deux fois en dix minutes. Le demi d'ouverture buteur de l'USM Kralfa ne manquait pas l'occasion de faire donner six points d'avance. En l'absence de Samuel Roche, c'est Vincent Debladis qui allait se mettre en évidence au pied côté nîmois. Le demi d'ouverture du RCN ramenait les siens à trois points 6/3. Un score qui allait être le même jusqu'à la pause, les joueurs du trio Alcalde/Cuq/Millet faisant le dos rond en infériorité numérique suite à un carton jaune reçu par le pilier Elias Nouri et ne se laissaient pas perturber par la quasi demi heure de coupure de courant qui plongeait le stade Dartiailh dans le noir le plus complet. Nîmes allait retrouver la lumière en seconde période à nouveau grâce à Debladis qui en quinze minutes, par deux coup de pied, faisait passer son équipe devant au score. A moins de dix minutes de la fin, Boulaghrifa égalisait et avait quelques minutes plus tard, la pénalité de la gagne mais sa frappe se dérobait et Nîmes rentrait dans le Gard avec deux points de plus et une place de leader confortée avant de recevoir Castelsarrasin dans quinze jours. Deux points qui satisfont pleinement l'arrière nîmois Antoine Bonnet "La coupure de courant a été un fait de jeu compliquée mais on a pas cédé. On s'est déplacé avec une équipe inexpérimentée. Toute la semaine, Vernier, Llabres et Chiker nous ont rassuré. On a appréhendé le match de la bonne manière. C'était un match très physique, ça s'est joué devant et au pied. On était tous très fier car il y a eu beaucoup de turn over. Faire match nul à Marmande avec une équipe aussi jeune, c'est chouette car Marmande restait sur six victoires consécutives. Ca montre qu'on a un groupe non pas d'une vingtaine de joueurs mais de 35/40 joueurs. Arthur Vernier nous a dit que nous les jeunes, on avait une carte à jouer. 9/9 chez le troisième avec une jeune équipe, c'est très satisfaisant"


Commentaires