BELLE VICTOIRE DE PRESTIGE DES FILLES DU FFNMG

C'est pas tous les jours qu'une équipe de foot nîmoise bat l'Olympique de Marseille mais ELLES l'ont fait. Ce dimanche sur la catastrophique pelouse de l'annexe du stade des Costières, les filles du Foot Féminin Nîmes Métropole Gard sont allées droit au but et ont battu l'OM 1/0. Après une première mi-temps a l'avantage des marseillaises mais conclue sans but, la deuxième période etait nîmoise. Et cette domination allait se concrétiser par un but de la jeune Marjane Benmansour, appelée de dernière minute par le coach Gaby Taves. On jouait la 72e quand la coach nîmoise décidait de lancer sa jeune joueuse. En même temps que Fannie Da Cunha, ses deux entrées allaient changer le cour du match. Deux minutes plus tard, Da Cunha obtenait un coup franc, qu'elle frappait elle même. Et c'est Benmansour qui trompait Faingold la gardienne phocéenne. Malgré une domination des marseillaises dans le dernier quart d'heure, Thelma Fiordaliso veillait et garder sa cage inviolée. Le FFNMG s'imposait et laisser sa place de barragiste au Puy, battu a Nice 5/1, qui est le prochain adverse des Nîmoises dans le cadre de la Coupe de France. Une deuxième victoire consécutive, après Clermont en Coupe, qui ravissait Ludovic Gros un des deux coachs nîmois " C'est une belle victoire qui fait du bien dans les têtes et au niveau comptable. C'est agréable. Le contenu est plutôt intéressant. Le terrain, c'est sur n'avantage pas nos adversaires mais ce n'est pas non plus ce qui nous fait gagner. C'est scandaleux de jouer sur une telle pelouse, c'est indigne de la ville de Nîmes. On arrête régulièrement la ville. Coaching gagnant??? Quand tu fais rentrer deux filles et que dans la minute suivante, elles sont décisives... Marjane est une jeune joueuse qui peut nous apporter quelque chose. Gaby est à l'initiative de sa sélection dans les 16 pour ce match et quand elle m'a dit qu'elle voulait la lancer, j'ai dit banco. Notre première mi-temps est bonne, on a montré des choses intéressantes même si on est dominées. Par contre, en deuxième, on est dans sœur camp jusqu'à ce que l'on marqué. On a essayé de mettre du danger et d'emmener du sang neuf. Après on a reculé, ce qui est normal mais j'ai trouvé les filles sereines. On est content car on a changé notre entamé. C'est ce qu'on voulait corriger, arrêter de courir après le score. Maintenant on va essayer d'enchainer face à Nice en Coupe".
Crédit photo: Helene Milan/Rotary Nimes Nemausus


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN

LA FAMILLE MAURICE...FRANCK VU PAR MEÏSSA SA FILLE

4 AMOUREUX DU NÎMES OLYMPIQUE DÉCRYPTENT LA FIN DE SAISON DU CLUB