EN MODE DIESEL, LE RCAGR S’IMPOSE À NOUVEAU À DOMICILE

Est ce le fait que le match a commencé avec du retard? Mais toujours est il qu’il aura fallu une bonne vingtaine de minute pour voir les joueurs du Rugby Club Les Angles enfin rentrer dans leur match. Car si ce week-end était de repos pour les équipes de fédérale 3, le RCAGR remettait lui son calendrier à jour en recevant les isérois de l’US Deux Ponts, équipe de milieu de tableau pas facile à manœuvrer. Vingt petites minutes et une séance de préchauffage jusqu’à la pause atteinte sur le score de 17/6. Mais une fois a température, les anglois n’ont eu besoin que de onze minutes pour tuer le match. Au retour des vestiaires, entre la 45e et la 56e, les joueurs du président Alain Sanciaume allaient trouver l’embut adverse par trois fois. Suffisant pour s’assurer une victoire qu’une fin de match marquée par l’indiscipline des deux équipes n’allait même pas gâcher. Le match se terminait sur le score de 41/11 et comme dans le même temps, le dauphin des anglois, Romans, ne rattrapait son match en retard, Les Angles s’envole au classement avec dix points d’avance. Pour la plus grande joie du président Sanciaume qui dresse un bilan plus que positif de la première partie de saison " c’est un groupe qui vit bien autour de ces quatre entraîneurs. Je suis très attaché à cette notion de groupe. C’est un bilan de huit matchs huit victoires pour les deux équipes. L’équipe B n’a encaissé aucun essai depuis le début de la saison. Tous les indicateurs sont au vert, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Notre belle perf est d’être allé gagner a Romans sans qu’il y ait de discussion possible. Les entraîneurs ont pu faire la passerelle entre la une et la B. C’est un parcours parfait. En cette fin d’année on a un peu de casse et Faceries qui sera suspendu donc on va faire un peu tourner pour le dernier match de l’année. On veut commencer à préparer les phases finales. Ça ne sert à rien d’avoir fait ce gros début de saison pour se louper rapidement en phase finale. On va faire preuve d’humilité et respecter nos adversaires. En finissant premier, on s’ouvre un tableau en phase finale un peu plus facile sur le papier. C’est le côté positif. L’objectif est de conserver ce rythme de croisière pour finir dans les meilleurs nationaux"

Crédit photo: Christelle Pyczak




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES