LA FAMILLE AGNESE...NICOLAS VU PAR MAELYS

Qui dit Famille Agnèse sur Nîmes, pense de suite à un ballon rond jaune et bleu associé à un filet. Et surtout Nîmes Volley Ball. Elle est une des joueuses du NVB, il en est l'entraineur... Elle c'est Maelys Agnèse, jeune libéro de 15 ans, internationale française dans les catégories de jeunes. Lui, Nicolas, son papa est le coach de l'équipe Élite (2e division française) depuis trois ans, date à laquelle il a pris la succession d'Élie Mehreb. Pendant ces fêtes de Noel, je mets à l'honneur des famille de sportives et sportifs gardois et pour ce premier épisode 2021, deux ans après, je mets à l'honneur Nicolas Agnèse à travers le regard de sa fille.

JS30: Parles moi de la carrière (de dirigeant  et de sportif)de ton papa? Quel regard portes tu sur sa carrière? 

MA: Mon papa a toujours fait du volley, d’abord en tant que joueur puis en tant qu’entraîneur. Il a d’abord été dans l'équipe de France de Beach jeune, puis il a été joueur en salle en Pro B à Avignon et à Agde. Ensuite, il a joué en National 2 à Lattes et à Arles puis en National 3 à Nîmes. Il a ensuite entraîné la Nationale 3 de Nîmes Masculin en 2002 jusqu’en 2010 puis à Arles de 2010 à 2018 et a partir de 2019 il s’est penché sur le secteur féminin et est maintenant entraîneur de l élite de Nîmes féminine depuis 2019. En parallèle, il à été entraîneur des jeunes depuis 2010 à Nîmes. Quand je suis arrivée dans le volley et il l'est toujours actuellement pour essayer de donner la même chose qu’il m’a donné à mon petit frère qui a 11 ans.

Quand il était joueur, je n’étais pas encore née donc j’ai pas trop pu le voir jouer mais en tant qu’entraîneur je suis très reconnaissante et fière car il a développé beaucoup de choses dans le club à Nîmes et à fait beaucoup de résultats avec les jeunes et maintenant avec l’élite depuis 3 ans… Je sais que c’est un très bon entraîneur et que si j’en suis là maintenant c’est grâce à lui.

JS30: Quel regard penses tu qu’il a sur ta carrière?

MA: Je pense qu’il est heureux de me voir maintenant évoluer en Élite avec lui et de voir son travail avec moi depuis petite et là où ça m’a emmené..

JS30: Quel est ton meilleur souvenir sportif avec ton papa? 

MA: Les meilleurs souvenirs avec mon papa ont été quand on a gagné des matchs importants ou des grandes compétitions comme les finales régionales et finales de zones en m11 , les matchs importants qu’on a gagné au phases finales m13 et de Beach l’année dernière, et la qualification au mini volleyade en m13.

JS30: Et inversement, quel est le pire souvenir?  

MA: Mes pires souvenirs...relationnel avec mon papa ont été les entraînements en dernières année m13 , où il était très exigent avec moi et où ça ne se passait pas toujours très bien. Et mon pire souvenir...sportif avec lui a été quand on a perdu la demi-finale au phases finales m13 contre l’ASBAM*.

JS30: Qu’est ce que tu aimerais inculquer à tes (futurs) enfants que tu as appris de lui? 

MA: Ce que j’aimerai transmettre à mes enfants plus tard que j’ai appris de lui c’est la persévérance, la combativité, l’esprit de compétition et de toujours vouloir faire le meilleur de soi même et à chaque fois mettre tout en œuvre pour y arriver.

JS30: Qu’est ce que tu as envie de lui dire pour finir cet interview? 

MA: J’aimerais le remercier car si j’en suis là aujourd’hui au volley c’est en grande partie grâce à lui, c’est lui qui m’a tout appris dans ce sport car j’ai commencé depuis toute petite avec lui au baby volley à l’âge de 4 ans. Le remercier aussi de ne jamais m’avoir lâché car aujourd’hui j’ai bientôt 16 ans et il est toujours mon entraîneur sans avoir jamais manqué une seule saison et le remercier de toujours m’avoir guidé dans mes choix.

*club de Montpellier




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES