LA FOLLE SEMAINE DE SEBASTIEN SMARGIASSI

En sept jours, Sébastien Smargiassi vient de réaliser une performance assez exceptionnelle. A savoir remporter toutes les courses sur les lesquelles il s'est aligné. Et cette performance a été réalisé sur des terrains de jeux totalement différents. Du 19 au 26 novembre, l'Alésien a successivement remporté le Duo nocturne de Castillon, dernière manche du trophée gardois des duos nocturnes, la seconde étape des 3C (VTT et course à pied) en individuel et la Nocturne Solidaire de Rousson...J'aurais pu y ajouter une quatrième victoire consécutive en comptant la première étape des 3C. Le garagiste cévenol est assurément l'homme en forme du running gardois en cette fin d'année. Tout à commencé le vendredi 19 tout autour de la Chapelle Saint Capré entre Castillon du Gard et Vers avec son compère Benjamin Codou. Dans cette dernière étape nocturne qui allait consacrer le duo Bagnolais Floriane Cuq (que j'aurais bientôt en interview)/Muriel Martinez en féminine ainsi que le couple Turco, Mary Charlotte et Cyril, en mixte, le duo vainqueur du classement général du trophée a remporté son 3e duo sur les quatre disputés cette année (comme le duo féminin vainqueur d'ailleurs). Pour Sébastien, remporter ce trophée était quelque chose "qui nous tenait à cœur depuis l'an dernier. C'était tombé à l'eau à cause du Covid. C'est extrêmement difficile de trouver un athlète avec un niveau similaire au sien. On s'était challengé avec Benjamin sur quelques courses donc s'est dit que ça pouvait marcher. On avait a cœur de finir en beauté à Castillon ou le circuit est hyper joueur. Je me suis rajouté une petit difficulté car je ne suis arrivé que 10 minutes avant le départ. On a donc fait le job sur les quatre premiers kilomètres et après on a déroulé sur les monotraces. Au final, on a pas été inquiété". Un jour de récupération et direction Caveirac le dimanche afin de prendre part à la deuxième étape des 3C, étape remportée par l'ancien coureur et organisateur de l'Etoile de Besseges Romain Leroux et le Salindrois Julien Merle, Smargiassi retrouvait son pote Benjamin Codou "qui la jouait à domicile, son papa avait tracé le parcours trail et son cousin le VTT. Il y avait un plateau relevé en course à pied et moi je n'ai pas eu des sensations de feu. J'arrive tout de même à tirer mon épingle du jeu en vélo" pour terminer 8e au scratch et premier individuel devant...son pote. "Le parcours était très physique et heureusement on a été épargné par la pluie et moi par les crevaisons. Je suis toujours en course pour tenter un triplé inédit, gagner les 3C trois années d'affilées. Après une bonne semaine de travail, ce vendredi 26 était synonyme de course solidaire (pour l'association Coline, les restos du cœur et l'assoc cœur et santé d'Alès) et  chez Ludovic Dumas à Rousson. "7,5 kilomètres pour soutenir Ludovic. C'était pas prévu à mon programme mais c'était l'occas de garder le rythme et de se frotter à des pistards sur route. Ca a été une course assez nerveuse. J'avais repéré quelques gars et le parcours attaquait par une bonne côte. J'ai attaqué d'entrée puis j'ai géré le second à distance. je ne voulais pas prendre le risque de me frotter à un spécialiste de la route donc j'ai attaqué d'entrée. Je suis content de ma victoire (avec 33s d'avance sur le jeune cycliste de l'école des mines Vincent Jourdan) mais surtout très content car cette première édition a été un succès". Après cette semaine de folie, Sébastien Smargiassi va retrouver son garage avec une idée en tête...bien finir les 3C et rentrer dan sl'histoire de cette course. "Je l'aborde tres sereinement. Je ne serai pas dans la gestion sur la course à pied mais plus sur le vélo car je crains la casse. je vise le triplé mais pas forcément le grand chelem sur cette édition 2021. Après je vais prendre un peu de repos (rires)...en faisant de l'enduro et du karting. 

Crédit photo: Ludovic Dumas, Christian Borie et Association Aventurez vous









Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LE MAM’SOCCER 5 PADEL…UN LIEU QUI PEUT VITE APPARTENIR À TOUT LE MONDE

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"