LES FÉMININES DU RCN SÉCHEMENT BATTUES PAR LE LOU

C'est un bon test qui attendait les filles du Rugby Club Nîmois avec un déplacement à Lyon pour y affronter la réserve du LOU. Un test entre deux équipes qui se disputent la quatrième place de cette poule B de Fédérale 1. Malheureusement, malgré une première mi-temps ou tout était encore permis, les lyonnaises menaient 24/14. Et la seconde période étaient à l'avantage des locales qui enfonçaient un peu plus le clou, profitant de tous les temps faibles nîmois, pour s'imposer 48/14 de façon très logique. Ne voulant pas se cacher derrière les absences de quelques joueuses clés comme Maud Braque ou Colline Bernet, Mathieu Losson, un des coachs de l'équipe, regrettait ses nombreux temps faibles payés cash "Ce n'est pas forcément à cause des absences que le résultat est si lourd. Si l'état d'esprit, l'implication et l'agressivité avait été au rendez vous, on aurait pu les faire déjouer. On avait pas trop mal commencé en jouant chez elle et en tenant en vain de prendre les points au pied. Et ça a payé car on a marqué rapidement un essai par Maelys Truel. C'était un bon début avec beaucoup d'envie et d'agressivité. Le LOU a alors commencé a jouer son jeu et on a encaissé deux essais successifs. Des qu'on a été dans un temps faible, on l'a payé cash. On a trop vite lâché mentalement. On a perdu l'agressivité et la combativité au fil des minutes qui passaient. En deuxième mi-temps, on est clairement dominé, on repart dans nos temps faible et on s'investit moins. Même si nos adversaires étaient au dessus, on était pas censé perdre avec un écart si important. Il nous a manqué un plus gros mental et plus de combativité. Les filles ne rejouent plus jusqu'au 16 janvier et la réception des Amazones de Grenoble, leader invaincu de la poule. On attend un changement d'état d'esprit".
Crédit photo: Alex Sport Ortéga


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES