MON CŒUR SERA TOUJOURS BLEU ET BLANC

L'annonce de son départ de l'Olympique d'Ales, après 22 ans passé au club, a déclenché un véritable tremblement de terre dans le microcosme du sport alésien. Lui, Aloïs Chabassut, l'enfant de l'OAC, employé a la ville d'Alès, a décidé en ce mois de décembre de rejoindre l'Entente du Pays d'Uzes où il va retrouvé quelques visages connus tel Romain Pelletier ou Mika Guider. Dès ce dimanche, le nouveau latéral droit du club ducal a étreiné son nouveau maillot lors de la victoire 2/0 face à Frontignan qui replace le club gardois a un point des leaders héraultais de cette poule A de Régionale 1, Lunel, La Clermontoise et Montferrier*, avec encore un match en retard. Quelques heures après le match, il m'a consacré quelques minutes de son temps
JS30: Salut Aloïs. Premier match avec Uzès, première victoire. Comment tu t'es senti?
AC: Salut Ju. Pour être franc, j'avais un peu de pression. Je suis quelqu'un de stresse et d'anxieux. Ça m'a travaillé toute la nuit d'avant. Un nouveau club...mon départ d'Ales. On joue la montée et c'était un match important pour recoller au classement. Sur le terrain, je me suis senti très bien, il y a un super groupe. Ils m'ont de suite mis à l'aise. Romain, Mika m'ont un peu chambré avant le match. Mais je me suis régalé sur le terrain. Physiquement, ça a été un peu dur mais j'étais content de moi. J'ai bien relâché après le match. 
JS30: Qu'est ce que ça t'a fait de ne pas porter un maillot bleu? 
AC: Très très bizarre. Dès l'annonce de mon départ, j'ai eu des appels de toute la presse régionale. Ça fait bizarre. Les larmes ont commencé à monter, j'étais très ému. Je n'oublie pas que si j'en suis là, c'est grâce à l'OAC.
JS30: Comment s'est passé ton départ d'Alès et ton transfert a Uzès?
AC: Si je suis parti d'Ales, c'est par rapport à mon temps de jeu. Lenny** a ce poste la, il est meilleur que moi. Y a pas photo. Quand il a prit son carton rouge en coupe de France, j'ai espéré jouer. Ça faisait deux ou trois semaines que j'espérais revenir dans le groupe. Sofiane*** n'a pas démérité a droite, moi je revenais de ma blessure à la main et il a été décidé de garder le groupe qui a joué après la Coupe. J'étais un peu déçu. La seule chose que je veux, c'est jouer. Sur ce Youssef Bouzard, le coach d'Uzes, m'appelle et me dit que je l'intéresse. Le projet me plaît et j'ai fait mon choix. A mon âge, je veux jouer.
JS30: Ce n'était plus possible de rester pour toi sans jouer?
AC: Non, j'avais donné mon accord à Uzès. Je l'ai longuement réfléchi cette décision. Ça faisait un moment que je n'étais pas bien. Ça rejailissait sur ma vie personnelle. Le foot, c'est ma passion, il fallait que je fasse quelque chose. Jean Marie Pasqualetti, le directeur sportif et les coachs étaient contre mon départ. Mais au final, ils ont compris. C'est dur pour eux car je faisais partie intégrante du projet Cap2024. Mais l'envie de jouer était trop forte.
JS30: 22 ans dans le même club ça marqué, quel est ton meilleur souvenir avec l'OAC?
AC: J'en ai plusieurs. La montée de DH en N3 parce que ça faisait des années que le club galerait a remonter. Les parcours en Coupe de France avec la victoire face au Nîmes Olympique, peut être la plus belle, le match face a Monaco, Ajaccio et Montpellier l'an dernier, même si c'était sans les supporters. Je suis capitaine, je représente mon club, ma ville, mes racines. C'est énorme!!!
JS30: Pour finir, qu'as tu envie de dire aux supporters de l'OAC, a tous ces gens qui t'ont témoigné leur sympathie ?
AC: J'ai envie de leur dire que mon coeur sera toujours bleu et blanc. Je souhaite que le club arrive le plus vite possible a atteindre le but de son projet. J'espère revoir tout le monde très rapidement, je ne pars jouer très loin. Et je les remercie pour tous ces soutiens...
* L'ES Montferrier compte aussi un match en retard ** Houelche *** Jdaini, latéral gauche
Crédit photo: Fabrice Foures


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN

LA FAMILLE MAURICE...FRANCK VU PAR MEÏSSA SA FILLE

4 AMOUREUX DU NÎMES OLYMPIQUE DÉCRYPTENT LA FIN DE SAISON DU CLUB