UNE VICTOIRE QUI FAIT DU BIEN

Après le défaite à domicile face à Nantes, l’USAM Nimes s’attaquait à une semaine de tous les dangers en rencontrant deux équipes supposées moins fortes que le Green Team, Tatabanya dernier de la poule d’EHF European League ce soir et Nancy dernier de Liqui Moly Starligue vendredi soir. Semaine de tous les dangers toujours pour la même raison, l’USAM est affaiblie par de nombreuses blessures. Mais la première étape de cette semaine qui se déroulait à l’Audi Arena de Gyor en Hongrie s’est bien passée. Les nîmois ont non seulement remporté la victoire mais ils y ont mis la manière en s’imposant 30/38. Après une fin de première mi-temps difficile alors qu’ils auront quasiment mené les trente premières minutes, les joueurs de Franck Maurice, qui étaient privés de Henrik Jakobsen et Lou Derisbourg, en plus des cinq blessés habituels, rentraient aux vestiaires mené d’un but 17/16. Le premier but de la seconde mi-temps signé Balogh donnait deux buts d’avance. Mais ce que les hongrois ne savaient pas, c’est qu’ils venaient de mener pour la dernière fois du match. Car c’est le moment que choisissait les nîmois pour lâcher les chevaux dans le sillage d’un Mohammad Sanad à quinze buts. L’écart grandissait assez rapidement pour finalement s’imposer de huit buts 30/38. Grâce à cette victoire en Hongrie, l’USAM conforte sa place de leader de cette poule et va pouvoir se tourner vers la Lorraine. 






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN

LA FAMILLE MAURICE...FRANCK VU PAR MEÏSSA SA FILLE

4 AMOUREUX DU NÎMES OLYMPIQUE DÉCRYPTENT LA FIN DE SAISON DU CLUB