BARITEAUD ET GAUBIL SAUVENT L'HONNEUR DES NÎMOIS AU NÎMES ARCHERY

Bien sur, on ne peut pas le nier, on s'attendait à mieux de la part des nîmois lors de la 26e édition du Sud de France Nîmes Archery. Pourtant pour son tournoi, l'arc club nîmois avait de quoi être optimiste. Chez les hommes, elle présentait un quatuor qui pouvait largement aller au bout de cette édition 2022 avec l'archer au chapeau et ancien vice champion Olympique 2016 Jean Charles Valladont, les expérimentés Pierre Plihon et Jocelyn de Grandis et le tout nouveau pensionnaire du club nîmois, l'espoir de l'arc français Iban Bariteaud, tout juste âgé de 17 ans. Chez les féminines, aux côtés de la toujours très régulière Mélanie Gaubil et de Manon Royer et Erika Jangnas, on retrouvait une autre espoir, la jeune Anaëlle Florent, nouvelle arrivée dans les rangs nîmois. Si les tirs de classement se sont plutôt bien passés pour les messieurs, il en a pas été de même des phases éliminatoires. Valladont, Plihon sont rapidement sortis et De Grandis perd le duel 100% nîmois face à Bariteaud. Ils terminent tous trois à la 17e place. Malheureusement, la nouvelle pépite nîmoise Iban Bariteaud, qui participait à sa première compétition chez les adultes, s'incline a l'allemand Félix Wieser...futur vainqueur, à la surprise générale. Le jeune champion du monde cadet termine finalement 6e et premier français. 
Arrivée en forme, Mélanie Gaubil nourrissait de beaux espoirs de podium. Alors que Manon Royer et Erika Jangnas voyaient leur parcours s'arrêter en seizième de finale, Gaubil passait les premiers tours sans encombre accompagnée de la nouvelle pépite (une de plus) du club nîmois, la toute jeune Anaëlle Florent, 19 ans. Pour sa première compétition adulte, à l'instar de Bariteaud, la jeune pensionnaire du club nîmois, surprenait son monde et ne s'inclinait qu'au niveau des huitième de finale battu par une des trois néerlandaises qui atteindront les quarts de finale. Restait alors Mélanie Gaubil qui tombait les armes à la main face à Caroline Lopez...future finaliste face à Lisa Barbelin. Quatrième après les qualifications, elle termine finalement 8e. 
Avec deux places de quart finalistes, le bilan du club nîmois lors de son tournoi reste quand même mitigé. 
Crédit photos: Comptes Instagram Iban Bariteaud et Mélanie Gaubil


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"