DÉBUTS ENCOURAGEANTS AU PARNASSE POUR KOSUKE YASUHIRA

Franck Maurice, le coach de l'USAM Nîmes Gard a mis à profit ce dernier match de préparation avant la reprise de la Starligue pour donner du temps de jeu à la dernière recrue nîmoise, le Japonais Kosuke Yasuhari. Ceux qui l'avait entrevu à l'entrainement m'en avait dit du bien, franchement je n'ai pas été déçu. Il a fallu attendre la dix septième minute pour voir le nippon entrait en jeu, à un moment ou l'USAM ne maitrisait rien du tout de sa confrontation face à Saint Raphael. De suite, on a vu deux traits du caractère de ce joueur au visage juvénile...vitesse et explosivité. En première période, Franck Maurice avait décidé de ne l'utiliser qu'en phase offensive au poste de demi centre. On l'a vu beaucoup discuté avec ses nouveaux partenaires et avec l'entraineur adjoint Yann Balmossière. A la 28e minute, suite à un enchainement hyper rapide, il ouvrait même son compteur but à domicile, faisant lâcher à Fred, le speaker du Parnasse un "but pour Soniiiiiiic" le surnom du japonais. 

C'est à peu prêt tout pour sa première période mais des le retour des vestiaires, changement de décor. Aligné des le coup d'envoi, le numéro 29 au bandeau blanc allait faire étalage de tout son bagage technique en phase offensive et de son explosivité sur les phases défensives. Car Franck Maurice l'utilise aussi en défense en cette deuxième mi-temps, chose qu'il n'avait pas fait auparavant. Et Kosuke le lui rend bien par son abnégation quand sur le 20e but nîmois, alors qu'il rate sa passe en direction de Tom Poyet, il se bat comme un beau diable pour la récupérer et la transmettre à Michael Guigou qui marque. Sa vitesse est des lors très utile à la défense de la Green Team. Offensivement, il se heurte au géant roumain Simicu. La différence de taille avec le numéro 7 de Saint Raph est trop importante mais une fois de plus, ne lâchant rien, il récupère la balle à 9 mètres. Il fait encore parler sa vitesse sur une contre attaque ou il délivre une passe laser en direction de Mohamad Sanad, qui en goléador n'en demandait pas plus pour marquer le 25e but nîmois. On le voit d'ailleurs beaucoup discuter avec le pharaon sur la défense à tel point que tout le monde se demande dans quelle langue peuvent bien converser le jeune japonais et l'ailier égyptien. L'aile, la gauche, il y passe pendant quelques secondes mais repasse aussi vite à la mène du jeu. Le néo Green Men est toujours présent sur le terrain, Franck l'utilisera les trente minutes de la seconde période et malgré les minutes qui défilent, il est toujours aussi vif. Il écrit même le début de son histoire nîmoise de la plus belle des manières en marquant le dernier but, le but vainqueur alors que les varois restaient sur un 1/4, sur un jet de 7 mètres. Débuts réussis pour ce jeune joueur qui indéniablement va pouvoir apporter quelque chose à l'USAM à la plus grande joie de Franck Maurice "content de son match. Dans l'animation, je l'ai trouvé bien, quand on arrive à le driver c'est bien aussi. Maintenant, il faut qu'on arrive à maitriser l'urgence et ça ça va pas être évident parce que la comm est pas facile". Une chose est sure, ce joueur offre un panel de possibilités que le club n'avait pas et si justement la communication se passe bien, on pourrait avoir droit à une belle surprise. 




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN