INTERVIEW CLAP DE FIN…OLIVIER BONNÉ

Fin Octobre, Olivier Bonné a vu Steeve Calligaro lui succéder à la tête du Rugby Club Nîmois après dix ans de bons et loyaux services. Dix ans a remonter un club tombé bien bas et dont on ne donnait pas cher de sa peau. Dans une ville ou foot et hand ont pris le pas sur tous les autres sports, le président Bonné a rendu ses lettres de noblesse au RCN, laissant à son successeur une situation financier et sportive saine. En ce début d'année 2022, je vais vous raconter quelques belles histoires de l'année sportive gardoise 2021 et le président Olivier Bonné en est une à lui tout seul.

JS30: Quel a été votre parcours au RCN?

OB: J’ai été éducateur de mini poussins à Benjamin pour encadrer mon fils Antoine. Ensuite, un de mes amis m’a coopté pour aider le club à sortir du merdier dans lequel il était. 10 ans après, j’ai rendu les clés avec une situation in bonis, plus aucune dette, une trésorerie très excédentaire et le sentiment du devoir accompli.

JS30: Votre plus beau souvenir de Rugby avec le RCN?

OB: J’en ai tellement des bons souvenirs, qu’il m’est difficile d’en sortir un en particulier. Toutes les montées furent géniales. Mais je crois qu’au final, c’est l’année de fédérale 3 où j’ai pu faire revenir les jeunes du club et qu’ils ont mouillé le maillot (alors qu’on les avait chassés pour recruter des étrangers), pour remonter immédiatement on Fédérale 2.

JS30: Le plus beau match du RCN ?

OB: Sans aucun doute, le match de Gaillac à Kaufmann.

JS30: L’équipe qui ne vous a jamais réussi? 

OB: Je ne suis pas certain qu’il y ait une équipe qui nous a constamment posé des problèmes. En revanche, je me rappelle d’une déculottée reçue à Hyères-Carqueiranne.

JS30: Le joueur qui vous a le plus marqué?

OB: Tavite Vérédamu, Hugo Bruschet, Nicolas Alcalde. Chacun dans leur style.

JS30: Le coach qui vous le plus marqué?

OB: Armand Mardon parce qu’il est extrêmement fort techniquement. Mais j’ai aussi beaucoup aimé Fred Lloveras.

JS30: Le joueur que vous auriez aimé recruter à Nîmes?

OB: Personne en particulier, c’est très prétentieux de dire cela! Mais tous les joueurs qui ont fait cette décennie furent géniaux. Pas besoin de rêver à d’autres.

JS30: Le club où vous vous seriez  bien vu si vous n’aviez pas été président du RCN?

OB: Je ne sais pas, je n’en connais pas d’autres. J’admire beaucoup le stade toulousain, mais ce n’est vraiment pas atypique…

JS30: Votre plus belle rencontre dans le milieu du rugby?

OB: Louis Gagnière.

JS30: Ce que vous regrettez du rugby?

OB: Les six derniers mois.

JS30: Et au contraire ce que vous ne regrettez pas? 

OB: Mes 9 ans de présidence et tout le chemin parcouru.

JS30: Quelques mois après votre départ, qu’est ce que ça fait de ses journées un ancien président de club de rugby?

OB: Ça bosse. Ça essaie de se recentrer sur l’essentiel. Bref, rien de spécial.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"