L'ALLIANCE VA JOUER SA SURVIE EN PRO DAMES EN PLAY DOWNS

Et pour cela, Rachel Moret, Min Hyung Jee et Lucie Mobarek devront gagner les playdowns car cette saison, ce sont trois équipes qui seront reléguées, a la différence de l'an dernier ou une seule équipe avait quitté l'élite du tennis de table féminin. Hier soir, a Montpellier, l'Alliance Nîmes-Montpellier TT a officiellement basculé en playdowns et devra donc encore se battre au printemps pour se sauver. "Mais ce n'est pas la qu'on le perd ce maintien qui aurait pu être assuré bien avant" regrettait Florian Habuda, le coach des sudistes. A Montpellier, hier soir, l'Alliance est tombé face aux championnes de France en titre, qui ne jouaient plus grand chose cette saison. Pourtant, tout avait bien commencé. Min Hyung Jee donnait un premier point a son équipe en battant Camille Lutz trois sets a un. La Suisse Rachel Moret était alors tout prêt de l'exploit face a la nouvelle pépite du ping français Privthika Pavade, seulement battue au 5e set 11/8. "Il y a eu deux parties dans ce match. Les premières rencontres on est dans le coup. C'est un peu rageant car ce sont de belles parties. Mais la deuxième partie de ce match est catastrophique, indigne de la Pro Dames et c'est assez embêtant de terminer la phase aller comme ça" Lucie Mobarek, après avoir remportée le premier set, cède sous les les coups de Mostafavi et Jee ne tient pas la mesure face a Pavade dans le match des numéros une. "Mon équipe ne fait pas dans la demi-mesure. Soit ça se passe bien, soit ça se passe mal. On arrive pas à jouer, les trois, bien en même temps. On a pas de marge et ça a été très compliqué. On est passé par toutes les phases cette saison et même à chaque match". Les filles de l'Alliance s'incline donc 1/3 et devront se contenter de ce point qui leur assure une neuvième place et la réception de leurs adversaires lors des matchs retours de ces playdowns. "Ce sera soit Schiltigheim, soit Issy. C'est à la vie à la mort car il faut gagner les deux confrontation qui vont nous être proposé. On ne connaît pas encore les dates mais on a un mois et demi pour se préparer, j'ai confiance aux filles, elles sont capables de performer. J'ai confiance au fait qu'elle soit capable de se transcender, on ne va rien lâcher". Pour espérer se sauver, Florian espère pouvoir compter sur une Min Hyung Jee au top "Min, je ne pense pas que ces performances en dent de scie viennent du fait que ses adversaires arrivent à lire son jeu, ce qui n'était pas le cas l'an dernier car personne ne la connaissait. Je pense que ça vient d'elle. L'an dernier elle jouait sans pression mais depuis cette année, elle est devenue australienne. Vu qu'elle a des objectifs avec son équipe nationale, elle a l'impression de devoir prouver quelque chose à chaque match. Ces pourcentages sont bien en dessous de l'an dernier. C'est super dur de se sauver avec ta numéro 1 qui a moins de 50 % de victoires".  En attendant, Florian et les filles vont attendre de connaître leur futur adversaire car les alsaciennes ont un match de retard qui pourrait leur permettre d'éviter les sudistes lors de la première confrontation.
Crédit photo: Mirak Le 


Commentaires

  1. youtube
    youtube youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube mp3 youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube. youtube.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN