LUCIE MOBAREK...ELLE A VRAIMENT TOUT D'UNE GRANDE

Lucie Mobarek s'est fait une spécialité depuis son arrivée dans le sud de la France, elle qui est née le 8 mai 2004 dans le Nord. Relancer son club de l'Alliance Nîmes Montpellier Tennis de Table et remettre l'équipe, qu'elle forme avec Rachel Moret et Min Hyung Jee, sur de bons rails. Elle a apporté ce dimanche, lors du premier match d'un mois de janvier crucial pour la suite de la saison, son cinquième point personnel à l'Alliance en huit journées. "Lucie, c'est une fille qui progresse mais surtout c'est une fille qui assume et ça c'est vraiment très important. Quand on prend les cinq dernières rencontres, on a été mené quatre fois 2/0, il n'y a que ce match face à Issy Les Moulineaux ou Min gagne son premier match. Et Lucie a réussi à gagner contre Grand Quevilly et Lille, qui sont des adversaires directs, le point qui nous permet d'espérer et de remporter deux victoires derrière. Aujourd'hui, elle remporte un point extrêmement important car elle nous donne deux chances de remporter la victoire, ce que Min saisi. Son niveau et sa faculté à assumer ses responsabilités sont hyper positif pour elle et le groupe". Florian Habuda, le coach nîmois ne tarit pas d'éloges quand on lui demande de parler de sa jeune joueuse, qui a terminé récemment médaille de bronze aux championnats de France senior double mixte, médaille d'or en double féminin et de bronze en simple aux France U19. 
Car du haut de ses dix sept ans, Lucie Mobarek montre en ce moment toute l'étendue d'un talent prometteur pour l’avenir. Et tout ça, dans un calme qui la caractérise. Dans cette confrontation face a un concurrent direct au maintien, elle est calme, assise sur sa chaise, elle se lève de temps en temps quand Min Hyung Jee, sa partenaire, est en difficulté dans le dans le deuxième set du premier match. Les bras croisés, elle observe, le regard tourné vers les tribunes a chercher ses parents. De temps à autre, elle lance des " Allez Min Allez Allez”. Après avoir félicité sa partenaire qui vient d'apporter un premier point a l'Alliance face à Issy, elle s'occupe de récupérer le téléphone de Min qui filmait le match et le remplace par celui de Rachel qui va entrer en jeu. Après ce premier point, elle discute beaucoup avec l'australo-coréenne. Toutes les deux, elles refont certains points, gestes a l'appui. Rachel Moret menée 0/2, il est temps pour la jeune nordiste de se préparer. Elle prépare son maillot et commence à s'étirer derrière les chaises de son équipe...mais toujours avec un œil sur ce qui se passe autour de la table. Issy égalise a 1/1 et après avoir échangé quelques balles avec Min, direction les vestiaires pour se changer. De retour dans cette salle Pablo Neruda, elle échange quelques mots avec Florian son coach. Son match face a Marie Chalet, classée 100e française se termine par une victoire 3/1 apres un petit retard à l'allumage sans conséquence. Menée 0/6 dans le premier set, elle renverse la tendance, point par point, pour s'imposer 12/10. Le deuxième set n'est qu'une formalité et elle passe un 11/8 a son adversaire pour mener 2/0. Alors qu'elle semble partie pour une victoire aisée en menant 7/6 dans le troisième set, la belle machine s'enraille et elle encaissé un 0/5 fatal pour le gain de cette manche. Mais pas le temps de douter, elle se remet direct dans son match et inflige un 11/5 qui donne un deuxième point aux sudistes. Il n'y a pas de grosse effusion de joie, c'est pas le style de la maison. Elle tape dans les mains de ses deux partenaires et file directement aux vestiaires. 
Assez vite pour ne rien rater de la victoire de Min dans le match des numéros une de chaque équipe. Plus décontractée, elle plaisante avec Rachel et se lève à chaque point des fins de set de sa partenaire. Après la balle de match victorieuse, elle arbore un joli sourire et cherche de suite du regard ses parents dans les tribunes. Le temps de faire une photo, de répondre à une interview qu'elle se présente devant moi avec beaucoup de lucidité sur sa performance ”ça fait du bien au moral, on a gagné un match important, maintenant il en reste encore trois ce mois ci. Faut continuer sur cette lancée mais vu notre niveau de jeu, je ne doute pas. On va essayer de se maintenir. Il y a quatre matchs d'affilés et ce n'est pas parce qu'on perdait ou qu'on gagnait aujourd'hui que c'était terminé ou fait, tous les points sont importants. On voulait tout donner, avoir confiance et ne pas avoir peur. A titre perso, je n'ai pas réussi à rentrer dans mon match, je faisais trop de fautes directes et j'avais du mal à rester concentrer. J'ai quand même réussi à retrouver un bon niveau de jeu et après ça s'est super bien passé donc je suis contente. Maintenant on va aller à Metz...on part demain, on prend le train a 7h donc je suis contente (rires)". Déjà tournée vers le déplacement de demain en Lorraine même avec peu de repos pour aller grappiller un nouveau point qui ferait a nouveau du bien dans ce mois de janvier bien chargé. 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES