"ON VEUT ÊTRE DANS LA CONTINUITE DE LA PREMIERE PARTIE DE SAISON"

Cela fait plus d'un mois que le Rugby Club Nîmois n'a plus joué un match de rugby. Le 19 décembre et une victoire 37/30 face à Graulhet qui confortait la place de leader des gardois. Un mois, deux reports et une annulation plus tard, les nîmois sont troisièmes juste avant de recevoir ce dimanche à Kaufmann la seule équipe à les avoir battu 23/20 lors de la phase aller, le TOEC TOAC, club basé à Toulouse. Jean Baptiste Cuq, l'entraineur des arrières nîmois fait le point sur l'avant match...
JS30: Salut JB, tout d'abord, comment va l'équipe après tous ces matchs qui n'ont pas eu lieu?
Jean Baptiste Cuq: Salut Ju, en gros, le pire, le plus dans les têtes, c'est que tu ne peux rien planifier. On sait au tout dernier moment si on joue ou pas. Même si nous, on avait pris le parti de tout planifier comme si on jouait chaque match. On saura après le match de dimanche comment va l'équipe. A nous de ne pas nous poser de questions. C'est un peu comme si on recommençait la saison. Il va falloir palier le manque de repères et de rythme. Les joueurs, je les trouve plutôt bien et en alerte. Après Saint Sulpice, on s'est quand même demandé si on allait reprendre. Y a des équipes qui jouent sur l'incertitude, nous on bosse. Pour les joueurs, c'est sur que c'est pas la situation la plus simple mais ils ont envie d'en découdre. On veut être dans la continuité de la première partie de saison.
JS30: Quel a été votre discours avec Nicolas et Jean Michel?
JBC: On a surtout insisté sur nos qualités à nous et sur ce que nos adversaires vont nous proposer. Les joueurs ont forcément dans un coin de leur tête le match aller. Mais il n'y a pas forcément de sentiment de revanche. On veut les embêter et on a bossé toute la semaine sur un plan de jeu qui va dans ce sens la. 
JS30: Le TOAC, c'est la seule qui vous a battu à l'aller!
JBC: Oui, on avait pourtant mené quasiment toute la partie. La fin du match avait été cauchemardesque. On avait pris un carton rouge et les joueurs du banc n'avaient pas fait le job. Le manque de réaction nous avait couté très cher. On s'était battu tout seul...
JS30: Bon, il va avoir lieu ce match?
JBC: Oui oui, on a eu les dirigeants de Toulouse et ils viennent avec les deux équipes. 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN