"ON A VU QU'ON ÉTAIT COMBATIVES ET ON LACHERA RIEN"

Il y avait beaucoup de frustration chez les filles du Bouillargues Nîmes Métropole samedi soir après le match perdu 26/27 face à un des leaders de la poule de D2F Saint Amand les Eaux. Beaucoup de frustration mais aussi des motifs de satisfaction car les bouillarguaises ont tenu tête aux nordistes avec une équipe bien diminuée, une seule pivot valide, la jeune Camille Denojean, en l'absence de Chloé Roelandt et de Marion Lahcène. Mais l'équipe de la coach Delphine Cendre était aussi privée de deux pièces majeures, les arrières Enola Grollier et Léa Lacroix. S'appuyant sur une Mouna Chebbah à onze buts, sur Manon Lachaize à son avantage sur la base arrière avec ses cinq buts, le BHNM a pu compter sur une Typhanie Plée, encore une fois, des grands soirs avec pas moins de dix sept arrêts. En difficulté sur les ailes en première période, les bouillarguaises ont su renverser la tendance en seconde période au point de s'offrir deux balles d'égalisation dans la dernière minutes...deux balles qui termineront sur les montants de l'excellente Manuela Dos Reis, auteur de vingt arrêts. Réaction d'après match avec Typhanie Plée et Delphine Cendre.

JS30: Typhanie, tu les as quand même bien embêté les attaquantes nordistes et d'une manière générale vous les avez bien embêté car malgré toutes les absences que comptait ton équipe, ca se joue à deux poteaux en toute fin de match?

Typhanie Plée: Oui malheureusement, ca se joue à deux poteaux mais pas ce ne se joue pas qu'à ça non plus à la fin. C'est tout le match même si je trouve qu'on a pas lâché. même si on était mené de quatre, cinq buts à un moment. On a vraiment la grinta cette année et ça fait plaisir de voir que dans le money-time, on est toujours présente. Après, c'est dommage, ça se joue à rien à la fin, mais c'est le hand, c'est comme ça. 

JS30: Qu'est ce qu'on retient d'un match comme ça?

TP: Même si il y avait des absentes, on a vu qu'on était combatives et qu'on ne lâchera rien.

JS30: Delphine, y a pas grand chose à dire, c'est très frustrant?

Delphine Cendre: Oui, la c'est la frustration clairement, parce que on aurait mérité d'obtenir un match nul. On aurait été récompensé de nos efforts. A la fin, on rate trois tirs qui nous permettent de revenir à égalité. C'est ce qui est frustrant car ce sont des tirs à six mètres. C'est vraiment dommage par rapport à ça. On aurait mérité un point. 

JS30: Ca tourne dans le mauvais sens, pourtant tes joueuses avaient réussi à nous faire oublier les absentes du soir. Les filles ont fait ce que tu attendais d'elles?

DC: Oui, avec cinq absentes, le but c'était de se démultiplier, de jouer vraiment à 200%. On avait pas de pression, c'était plutôt à Saint Amand de l'avoir. On voulait tout donner et ne rien regretter. On a juste le regret de ne pas avoir obtenu le point du match nul mais dans l'intensité et la volonté, je pense qu'on a aps grand chose à se reprocher. Tout le monde a été solidaire, on a encore Typh derrière qui nous fait de supers arrêts, qui a rien a envier à la gardienne d'en face. Franchement, il y avait tout, il nous manque juste ce petit truc pour obtenir ce match nul. 





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN

LA FAMILLE MAURICE...FRANCK VU PAR MEÏSSA SA FILLE

4 AMOUREUX DU NÎMES OLYMPIQUE DÉCRYPTENT LA FIN DE SAISON DU CLUB