RALLYE DE MONTE CARLO COMPLIQUÉ POUR YOHAN ROSSEL

"Le résultat n'est pas celui espéré vu notre niveau de performance ce week-end mais c'est comme ça. On va rien lâcher". le moins qu'on puisse dire c'est que le gardois Yohan ne se satisfait pas de sa 6e place WRC2 lors du Rallye Monte Carlo 2022. D'emblée, la première spéciale donnait le ton de ce qu'allait être ce rallye pour le natif de Saint Jean du Gard. Parti très prudemment, trop à son gout, il cédait déjà du temps, plus de 20 secondes, dans ce premier secteur chronométré. Quatrième de la deuxième spéciale, il remontait au classement de la catégorie mais cédait encore 13 secondes aux leaders. La troisième spéciale confirmait que le gardois n'était pas dans le rythme du trio de tête qu'il talonnait à 15 secondes. Ce rythme, il le trouvait enfin dans la 4e spéciale, venant se battre pour le meilleur temps mais il finissait finalement 3e derrière Mikkelsen et Camili. A nouveau dans le temps des leaders, il montait même sur la 3e marche provisoire du podium WRC2 après une 5e spéciale conclue à la 2e place. En cette fin de première journée, il confirmait son net regain de forme en signant le meilleur temps de la catégorie et en se rapprochant du duo de tête Mikkelsen/Lefebvre. 

La deuxième journée commençait de la meilleure des manières avec un temps scratch et de précieuses secondes reprises sur la tête de course. 2e de la 8e spéciale, il grappillait encore quelques précieuses secondes lui laissant augurer une belle fin de rallye. Malheureusement, ses espoirs de victoire vont s'envoler lors de la neuvième spéciale. Auteur du meilleur temps WRC2, il se voit pénalisé de 5 minutes 50 secondes pour un pointage en retard (35 minutes de retard à l'entrée du flexi-service à cause de bouchons sur la route) à Monaco...hier soir (!!!). Se reconcentrant de suite sur sa course pour essayer de remonter le plus de temps possible, le gardois signe le 3e temps de la 10e spéciale et pointe à la 9e place du général à 6 minutes 08. La 11e spéciale, la seule enneigée du Rallye, est neutralisée suite à la violente sortie de route de Elfyn Evans. La 12e spéciale commence par une bonne nouvelle pour Yohan Rossel qui voit sa pénalité annulée. Il récupère ainsi la seconde place du général mais perd un peu de temps suite à une crevaison. Alors qu'il attendait beaucoup de la 13e spéciale, celle ci ne va pas se passer comme prévu. La Citroën C3 Rallye 2 du gardois sort de la route et perd beaucoup de temps, 2 minutes 53 sur Erik Cais qui signe le scratch. Une sortie dont Yohan endosse totalement la responsabilité "J'ai fait une erreur dans un virage lent sur la glace. J'étais peut être 20 km/h trop rapide. C'est vraiment mauvais. Je pense que le championnat est très long et le plus important est d'obtenir des points demain. C'est de ma faute, je ne sais pas trop quoi dire". A l'issue de cette deuxième journée, le pilote Citroën Racing/PH Sport est 4e de la catégorie WRC2 à une trentaine de seconde du podium. Tout reste jouable lors de la dernière journée. 

Et il débute le dimanche par un deuxième temps scratch et reprend 3s2 à Munster qui est 3e. La 15e spéciale sonne le glas des espoirs de podium du gardois. Il crève rapidement et perd 1m54s, ce qui le fait sortir du Top5. Les six premiers de la 16e spéciale se tiennent en 2 secondes. Yohan Rossel avec des écarts aussi faibles ne pourra maintenant faire mieux que cette 6e place. Grace à sa victoire dans la Power Stage, il prend quelques points supplémentaires au classement des pilotes. Il devra se contenter de cette sixième place mais a vécu un premier rallye pas facile dans sa nouvelle catégorie. 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"