SONIC DÉBARQUE À L’USAM

L’USAM a fait coup double hier en annonçant la signature de son joker Kosuke Yasuhira, jeune demi centre nippon de 21 ans. Il a enfin renforcé son effectif décimé à la fin de l’année par de trop nombreuses blessures et il s’est offert une nouvelle expérience japonaise après Yuyu Taba au début des années 2000. Mais si l’expérience Taba avait été une véritable découverte, celui qui est surnommé Sonic en raison de son explosivité et de sa vitesse, n’est pas un inconnu. Car au moment de recruter ce joueur, le président David Tebib à utiliser une voie qui lui a déjà réussi avec l’égyptien Ahmed Hesham. "Kosuke est un jeune joueur talentueux avec des qualités de vitesse qui, j'en suis certain, aideront l'équipe dans cette seconde partie de saison. C'est évidemment un pari quant à sa jeunesse et son manque d'expérience, mais je suis persuadé que sa détermination compensera tout cela. Je l'ai découvert aux Championnats du Monde U19 en même temps qu'Ahmed Hesham. Il a d'ailleurs terminé dans les meilleurs joueurs du tournoi dont trois fois « player of the match » comme Ahmed". Véritable révélation de cette compétition au même titre que l’égyptien, l’énigme de ce transfert résidera dans la capacité à votre s’adapter à sa nouvelle vie et à sa nouvelle équipe. Ce dont ne semble pas douter le coach Franck Maurice "Nous sommes très content que Kosuke nous rejoigne pour le début de la préparation. On avait besoin à la fois d’un joueur sur la base arrière et d’avoir un effectif plus dense pour cette deuxième partie de championnat. Kosuke est un espoir japonais qui a de grosses qualités d’explosivité, un très bon passeur et on espère qu’il va vite s’intégrer dans le jeu de l’USAM mais je ne suis pas inquiet : c’est le deuxième joueur japonais qui arrive à l’USAM après Yuya Taba au début des années 2000, une belle expérience, et j’espère que celle-ci sera encore enrichissante, pour le club et pour lui". Déjà à Nimes, pour faciliter cette intégration, Kosuke a signé jusqu’en juin 2022. La suite dépendra de son intégration. L’USAM, qui compte sur le retour de certains de ses joueurs tel Acquevillo ou Minel, devrait s’en tenir là au niveau du recrutement. 





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES