BENJAMIN THOMAS FAIT COUP DOUBLE À BESSÈGES, COMME SA COFIDIS. ALEXANDRE DELETTRE A FAIT LE JOB

Dans la ville de Roland Fangille, c’est en costaud que le tarnais de la Cofidis Benjamin Thomas qui s’est imposé lors de la troisième étape de l’Etoile de Bessèges. Il devance de quelques secondes l’italien Bettiol et le norvégien Johannesen et offre à la Cofidis une deuxième victoire en deux jours. Auteur d’un véritable numéro dans les derniers kilomètres de l’étape, l’ancien pistard de l’équipe nordiste en profite pour prendre le maillot corail de leader. Une fois de plus, le gardois Alexandre Delettre avait le sourire après la deuxième victoire de son équipe en deux jours. 
" On peut pas mieux faire je pense. C’était parfait aujourd’hui. On a couru comme il fallait, Benjamin était en embuscade, tout le monde se sentait fort dans l’équipe donc c’est top. On a fait le boulot qu’il fallait pour replacer Benjamin et Bryan dans la dernière bosse. J’ai fait mon maximum jusqu’au pied puis je me suis écarté, j’ai fait tout ce que je pouvais. Quand j’ai entendu dans l’oreillette qu’il avait gagné, ben c’était parfait. Je me suis senti super bien, ça roulait vite aujourd’hui. J’ai fait le boulot pour l’équipe donc c’est super. Demain on va avoir du boulot (rires)

Le coup d’œil de Bertrand Bianciotto: " La fusée Thomas, le coup double de Cofidis avec une autre recrue d'intersaison. Dans une étape cévenole relookée, pas le temps de s'ennuyer une échappée des favoris au rendez vous et un final échevelé. Le numéro en solo de Benjamin Thomas le pistard, est époustouflant dans la descente du Trelis, démarrant à quelques kilomètres comme un champion du contre la montre qu'il est, il lâchera ses compagnons de fuite dont Bettiol et résistera au peloton des favoris. Le champion olympique Carapaz se souviendra du col de Trelis sa chute dans la descente finale l'écartera certainement de la victoire finale. Thomas leader du général, avec l'arrivée au Bouquet nul doute qu'il devra être fort pour résister à certains favoris qui vont jouer leur va-tout"


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN