"C'EST UN REVERS"

5'37". C'est le temps que les bouillarguaises auront mené lors de leur déplacement à Saint Junien pour y affronter le Rochechouart St Junien Handball 87, pourtant classé douzième sur quatorze mais comme me l'a dit Delphine Cendre, la coach du BHNM, "leur classement est faussé par les matchs en retard qu'elles ont". Les gardoises n'auront donc pas réussi, à l'instar de l'an dernier, à résoudre l'énigme Rochechouart. Passer les cinq premières, ce sont les joueuses de la Haute Vienne qui ont fait la course en tête pour finalement s'imposer 27/24 malgré les 15 arrêts de Typhanie Plée et le match plein de Clémentine Rival. Joint par téléphone alors qu'elle est en formation entraineur à la maison du handball à Créteil pendant deux jours, il y avait beaucoup de frustration dans les propos de Delphine Cendre. 

JS30: Delphine, la défaite est finalement logique?

Delphine Cendre: Oui elle est logique...par rapport à l'intensité, à l'envie et au déroulement du match. On a réagit mais c'était trop tard. On a été derrière tout le temps. On avait pourtant bien commencé. Mais elles nous attendaient de pied ferme, elles avaient plus envie. C'est quand même un revers. On voulait prendre notre revanche par rapport à l'an dernier, c'est raté.

JS30: Elle vous réussi pas cette équipe de Rochechouart. Qu'est ce qui ne va pas au moment de la rencontrer?

DC: On part très tôt le matin pour arriver à midi et que les filles puissent se reposer avant le match. On paye peut-être le déplacement. On était pourtant motivées parce qu'on voulait effacer notre défaite de l'an dernier. il y a peut-être un mal à digérer le déplacement. C'est un peu notre bête noire, il y a toujours une équipe comme ça. 

JS30: Les absences de Marion Lahcene et Manon Lachaize, l'arrêt de Chloé Roelandt et les cas de Covid, Mouna Chebbah étant la dernière en date, peuvent ils expliquer cette défaite?

DC: Marion (Lahcene) nous manque au poste de pivot, c'est clair mais Camille (Denojean) a encore assuré. Elle est jeune mais s'est bien débrouillée. L'absence de Manon nous a aussi pénalisé. On avait un problème de rotation et de continuité. Mouna reprenait juste. Sur le papier, on a des filles qui sont pros et plus de rotation que Rochechouart. Du coup je tire plus sur certaines filles comme Julie (Godel) ou Enola (Grollier). C'est compliqué en ce moment même si c'est pour tout le monde pareil. 

JS30: Ce week-end, il y a un déplacement à Clermont. Que vas tu dire aux filles pour les remobiliser?

DC: Qu'on a perdu deux points ce week-end et qu'il faut se reprojeter vers l'avant pour être à nouveau dans une spirale positive. Les Clermontoises vont être revanchardes par rapport au match aller. Il faut se remettre au travail. Il n'y a pas le feu mais si on ne gagne pas ce week-end, on peut être dans une situation difficile. Marion sera peut-être de retour sinon ce devrait être le même groupe avec aussi Axelle (Bertrand) qui devrait revenir en doublure de Typhanie. En espérant que Mouna qui a fini légèrement blessé soit opérationnelle et que le tendon en feu de Julie la laisse tranquille. J'espère qu'on va pas en retrouver une pour en perdre une autre...



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN