LA 52e ÉTOILE DE BESSÈGES POUR BENJAMIN THOMAS, ALEXANDRE DELETTRE HEUREUX

Comme l’an dernier, il aura fallu un Filippo Ganna de gala pour empêcher de remporter le contre la montre final de l’étoile de Bessèges. Mais cette année, l’essentiel n’était pas pour l’ancien pistard de battre Ganna mais de laisser derrière lui Alberto Bettiol et Tobias Halland Johannessen. Et le coureur de la Cofidis n’à pas failli sur les bords du gardon et sur la montée de l’Ermitage. Il remporte la course chère à Roland Fangille et la dernière étape n’a rien changé au trio de tête. 


Il y en a un qui était heureux, c’est le gardois Alexandre Delettre, son coéquipier chez Cofidis " c’est super, le contrat est rempli, c’est la cerise sur le gâteau aujourd’hui. Benjamin a assumé son rôle de leader jusqu’au bout. Je pense qu’il avait un peu de pression ce matin. Il avait plus qu’à pédaler, il a fait ce qu il avait à faire et je pense que c’était lui le plus fort. C’est parfait pour l’équipe, c’est un super résultat. Deux victoires d’étape, on va même dire trois avec le général. Moi je me suis éclaté dans mon rôle d’équipier. J’ai fait ce que j’avais à faire toute la semaine. Mon contre la montre est assez correct. Je me suis un peu enflammé sur le plat moi qui suis pas un spécialiste et qui travaille pas ce genre d’effort. Je pense qu’en travaillant un peu plus, en perfectionnant, j’aurais pu prendre un peu moins de temps mais bon, on va dire que c’est correct pour une fin de semaine. C’est un exercice qu’il faut travailler, j’ai pas l’habitude de le faire en course, je l’ai fait qu’une fois. Donc c’est super"

Le coup d’œil de Bertrand Bianciotto: " Benjamin Thomas au sommet...de l'Evêché. Il a été à la hauteur du rendez vous de ce contre la montre final Alèsien, vêtu de son magnifique maillot de champion de France de la discipline le coureur de Cofidis Thomas remporte magnifiquement cette Étoile de Bèsseges 2022 résistant à la pression mise par Alberto Bettiol. Sans surprise le TGV Ineos Filippo Ganna s'impose dans cette ultime étape, écrasant la concurrence avec son style tout en puissance et esthétique. Benjamin Thomas signe lui une performance XXL sur les 11 km du parcours montant sur le podium de l'étape derrière les Ganna, Pedersen, doublant même Bauke Mollema l'un des grands noms du peloton professionnel. On retiendra aussi les révélations françaises de cette Étoile Burgaudeau et Guernalec comme la pépite norvégienne Johannessen, vivement l'an prochain pour une aussi belle Étoile de Bèsseges. Et que vive l'Etoile....."




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"