L'AC2A TEAM TRAIL AUX AVANTS POSTES EN CE DÉBUT DE SAISON

Ludivine Conrie avait lancé la saison en remportant le trail de Font Romeu, les garçons inauguraient la leur le week-end dernier, a deux endroits différents. A Quissac à l'occasion du Trail du Coutach et à Cadolive dans les Bouches du Rhône pour le Trail de la Galinette. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les couleurs de l'AC2A Team Trail ont brillé à ces deux occasions. Dans le Gard, le duo Bastien Jannetta - Benjamin Codou s'est baladé sur la première manche du Challenge Gardois des Trails. Pourtant avec 25 kilomètres et quasiment 1000 mètres de dénivelé positif, le parcours dans le massif du Coutach n'avait rien d'une paisible balade. Les deux partenaires du club Alésien n'ont laissé aucune chance a leurs adversaires, terminant avec un tout petit moins de neuf minutes d'avance sur un duo cévenol venu de Ganges Samuel Navarette et Grégory Atger. En deux heures et six minutes, l'Argilierois et le Caveiracois ont dominé la course mais il fallait un vainqueur et si Codou a semblé plus à l'aise sur les parties cassantes, Jannetta a été plus fort sur toutes les parties roulantes et il s'impose avec vingt deux petites secondes d'avance en 2h06'12". 
De l'autre côté du Rhône, sur les bords du massif de l'étoile, deux représentants de l'AC2A Trail se sont distingués. Sur les 25 kilomètres de la Brèche du Mont Julien et ses 1300 mètres de dénivelé positif, le Garrigois Jérémy Martin a terminé 4e du scratch, et sur la troisième marche du podium Sénior, en deux heures six minutes et 57 secondes. Sur les 47 kilomètres des drailles de la Galinette et ses 2610 m de dénivelé positif, l'uzétien Emmanuel Gault est allé chercher, comme il l'a dit lui même sur ses réseaux sociaux, une médaille en chocolat, il termine lui aussi quatrième en 4h42'07 et s'offre une victoire dans la catégorie Masters 2. Une chose est sure, sur les cailloux provençaux, les gardois étaient prêts et ils ont montré qu'il allait falloir compter avec eux cette saison. 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"