MADS PEDERSEN S’IMPOSE À BELLEGARDE, JOURNÉE DIFFICILE POUR LE GARDOIS ALEXANDRE DELETTRE

C’est le norvégien Mads Pedersen qui a bravé le vent et remporté la première étape de l’Etoile de Bessèges avec quelques mètres d’avance sur Hugo Hoffsteter (Arkea Samsic) et Edvald Boassen Hagen (Total Énergie) . Le coureur de l’équipe Trek Segafredo, 2e dimanche lors du grand prix de la Marseillaise, confirme sa bonne forme en ce début de saison et qu’il aime bien la cité bellegardaise lui qui a terminé troisième l’an dernier en haut de la côte de la Tour. Cette année, il s’est imposé sur l’avenue des lacs, s’offrant ainsi le maillot de leader de l’épreuve chère à Roland Fangille. Une étape  marquée par un fort mistral qui a occasionné des bordures fatales à Thibaut Pinot ou Bauke Molema. Le gardois Alexandre Delettre a été piégé aussi. Il termine dans le deuxième peloton, pas satisfait de sa journée " C’est une journée assez compliquée, c’était tendu tout le début de course. J’ai évité une première chute avec la première bordure puis la deuxième grosse bordure qu’il y a eu après Gallician, sur la route de Saibt Gilles, j’ai mis pied à terre avec Rémy Rochat. On a été pris dans une chute, du coup on était dans les voitures au moment où ça a borduré. On a rien pu faire, on a essayé de rentrer mais c’était trop tard. C’est comme ça, journée à oublier. C’était dur avec le vent mais on a manqué de chance. C’est comme ça, ça ira mieux demain"

Le coup d’œil de Bertrand Bianciotto " Et Pedersen s'env...éole. Départ en fanfare de l'étoile, un mistral gagnant pour les grands noms du peloton comme Carapaz, Pedersen, Bettiol, Ganna ou Van Avermaert qui ont brillamment évité les rafales, les bordures et les chutes. Une échappée royale qui a maintenu le peloton à distance durant 70km. Et c'est un champion du monde qui s'impose au sommet de Bellegarde en puissance et sans rival sur les derniers 500m, troisieme l an dernier au même endroit il n a pas loupé l'occasion. On retiendra aussi la FDJ et Pinot piégés comme UAE avec Ulissi un des favoris de l'épreuve. Vivement demain..."



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN