"JE VEUX PRENDRE DU PLAISIR ET QUE MA SAISON AILLE AU BOUT"

Le 12 mars, le pilote de Saint Chaptes Enzo Boulom a annoncé sur ses réseaux sociaux le programme de saison 2022 au guidon d'une Yamaha de la team Slovaque Maco. Une équipe qu'il connait bien puisqu'il y a évolué deux saisons et qui nourrit de belles ambitions pour la saison 2022. Ca tombe bien, le jeune pilote de 25 ans est ambitieux. 

JS30: Salut Enzo, pour les lecteurs qui ne te connaissent pas, peux tu te présenter stp?

Enzo Boulom: Salut Ju, j'ai 25 ans, je suis né le 29 janvier 1997 à Laon  dans l'Aisne. Je suis arrivé dans le Gard à l'âge de 12 ans. Je m'y suis plu et je n'en suis jamais parti (rires) Je fais de la moto depuis mes 12 ans. Avant je faisais du Karting, c'est pour cela que je suis descendu dans le sud. Afin de participer aux championnats Languedoc Roussillon et de France qui se déroulait majoritairement dans le sud. En Kart, j'ai roulé avec Pierre Gasly ou Esteban Ocon qui sont en formule 1 ou avec les frères Rossel que tu connais bien. Mais au bout de deux ans, les finances ont manqué. On m'a alors proposé de faire de la moto et c'est comme ça que tout a commencé. Je suis arrivé assez rapidement à un bon niveau et je suis devenu en 2013 Champion de France Moto3 et vice Champion de France Superbike Moto3. Ca m'a ouvert les portes de la "Red Bull Rookies Cup", un championnat qui se déroule sur tous les grands prix européens. Après deux belles saison ou il est meilleur français en 2014, il arrive logiquement en 2016 sur le championnat du monde junior ou il effectue quelques grands prix. En 2017, il doit effectuer une saison complète en championnat du monde  moto 3 mais sa team connait des problèmes financiers. En 2018, il se relance en championnat de France superbike mais alors qu'il domine la saison, après avoir obtenu un podium sur sa première course, signé quatre victoires d'affilées, son équipe connait des soucis financiers et ne peut conserver la moto sur laquelle il survolait le championnat. Il perd le titre malgré son, beau début de saison. Il rebondit en 2019 grâce à l'aide de Yamaha France. Il part tout seul sans écurie, sans assistance et joue le titre national en superbike ou il termine finalement 3e et fini 4e au championnat du monde d'endurance stock. Il rejoint alors l'équipe slovaque Maco grâce à Yamaha Europe mais ces deux saisons sont impactées par le covid avec peu de courses. Il termibne tout de même l'andernier 11e des 24h du Mans et 2e des 12h d'Estoril.

JS30: En 2022, tu vas participer au championnat du monde d'endurance sur une Yamaha. Raconte nous un peu ce qui t'attend?

EB: Pour l'instant, on est sur 5 courses, Le Mans, Spa, le Bol d'or, Suzuka et normalement l'Indonésie en fin d'année. Je vais courir sur une Yamaha en WEC Superbike. Je vais me battre contre des équipes d'usines avec une team privée.

JS30: Quels seront les objectifs de l'équipe pour cette saison? Je crois savoir qu'ils sont assez élevé notamment sur l'édition 2022 du Mans moto?

EB: L'endurance, c'est une course de vitesse. Tout est extrêmement sollicité et ça reste des courses a rebondissement. A la régulière, c'est compliqué de finir devant les usines. Je vise des Top 5 voire des podiums avec des aléas de courses favorables.

JS30: Quel bilan fais tu de ta saison 2021?

EB: Très compliquée et très stressante. Je commence la saison avec une team mais je m'aperçois vite qu'on a aps les moyens. je suis alors parachuté sur la national moto. Je fais quand même second à Estoril et au Bol d'or je sors le meilleur temps des qualifs. Ca a été une année riche en apprentissage

JS30: Que peut on te souhaiter pour cette saison 2022?

EB: Le meilleur possible et prendre du plaisir. Qua ma saison aille au bout. On a une bonne équipe et mes partenaires Louis Rossi et Anthony West sont deux bons pilotes. On veut faire une bonne saison.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"