"L'AMBIANCE DES MATCHS M'A ÉNORMÉMENT MANQUÉ"

Éloignée des terrains pendant des semaines à cause d'un Covid long, Manon Lachaize a enfin refoulé les parquets de la D2F, autorisée à jouer cinq minutes pour la réception de Noisy le Grand. Des semaines qu'elle attendait cela, frustrée par le fait de ne pouvoir ni jouer ni s'entrainer. Enfin rétablie, il lui aura fallu deux minutes pour débloquer son compteur but et montrer qu'il allait falloir compter avec elle jusqu'à la fin de la saison. Dans une saison ou la rotation n'aura pas été le fort du Bouillargues Handball Nîmes Métropole, son retour va faire du bien à l'effectif de Delphine Cendre.

JS30: Tout d'abord, Comment vas tu Manon?

Manon Lachaize: Je vais mieux, merci. J'ai repris lundi dernier et j'ai participé à mon premier entrainement. Je suis revenu plusieurs fois depuis que j'ai attrapé le Covid mais ça n'allait pas mieux. La j'ai fait une bonne semaine d'entrainement et j'ai été autorisé par le docteur à jouer quelques minutes. Ca s'est bien passé.

JS30: Contente d'avoir repris après toutes ces semaines?

ML: Oh oui très contente! Ca faisait longtemps. L'ambiance des matchs m'a énormément manqué. Ca fait du bien au moral de retrouver cette ambiance et les copines. Suivre l'équipe sans jouer ou m'entrainer à cause du Covid, c'est totalement différent d'une blessure. 

JS30: Comment t'es tu sentie pendant ce match?

ML: Avant le match, j'ai essayé de me préparer sans pression. Je ne voulais pas de mauvais stress. L'important c'était de reprendre mes repères. J'avais l'autorisation du médecin de jouer cinq minutes. Dédé* savait que ça durerait cinq minutes. Je voulais me donner à fond. A la 20e minute d ela première mi-temps, elle m'a demandé si j'étais prête. J'étais finalement un peu stressée car c'est de beaux gabarits en face. J'avais surtout peur de ne pas être à la hauteur physiquement. J'ai réussi à leur faire faire deux fois deux minutes, à aller chercher un jet de 7 mètres et à marquer un but. J'ai fait le job en 3 minutes 30...maintenant je veux enchainer.

JS30: On dit un mot sur ce match?

ML: C'est dur pour les filles qui ont joué une heure face à une équipe qui joue le haut du tableau. La rotation a manqué mais je suis fier des filles. Ca fait un partout, on avait gagné la bas, elles sont venues gagner chez nous.

JS30: Quels sont tes objectifs maintenant jusqu'à la fin de la saison?

ML: Jouer et prendre du plaisir. Je veux retrouver mon niveau à 100% et profiter avec les filles. il reste peu de matchs mais je veux en profiter au maximum. 

* Delphine Cendre; la coach de Bouillargues. Crédit photos: S.Gravil Créations



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"