"ON ÉTAIT SUR DE NOTRE FORCE"

A l’image de son équipe, l’arrière du Rugby Club Nîmois Samuel Roche effectue une saison de tout premier plan. Dans le trio de tête des meilleurs marqueurs de fédérale 1, il a encore été un des éléments clé de la victoire nîmoise face à Pamiers dans le choc de la Poule 3. Lié au club nîmois jusqu’en juin 2023, Samuel a conscience de faire une bonne saison "si opportunités il y a (de jouer plus haut) je discuterai". Mais aujourd’hui le buteur au numéro 15 à des objectifs avec ce groupe, qui est une bonne bande de copains, et des objectifs personnels. Surtout que comme il le dit "le projet du club est très cohérent". 
JS30: Content de cette victoire dans ce choc?
Samuel Roche: On est content parce qu'on savait qu'ils allaient venir avec des intentions. D'autres équipes sont venues à Kaufmann sans ambition. Notre victoire lors du match aller chez eux était encore dans leur tête. On s'attendait à une équipe dense, solide...qui voulait nous battre. On est resté serein, sur de notre force. On a attaqué le match contre le vent, c'était un choix stratégique de notre part. On voulait dérouler en seconde mi-temps. Les gros ont fait un taf de malade en mêlée. C'est grâce à eux qu'on a obtenu ce résultat. On a essayé de proposer du jeu et avec la conquête, on a pris des points. On était vraiment sûr de notre force. Avec les victoires engrangées depuis le début de la saison, on ne peut pas douter de nous. C'est pour des matchs comme ça que ça doit nous servir. On voulait montrer qu'on est à notre place. Le RCN se doit de gagner a Kaufmann.
JS30: Finalement le plus dur à gerer ça n’a pas été la météo?
SR: Je peux pas te dire non, le temps a aussi été un facteur clé de la victoire. Mais aujourd’hui, on peut aussi vanter notre défense. On met nos adversaires en difficulté. On était sur de notre force. On est un groupe de 23, de 30. Tout le monde apporte. Y a pas eu d’essais dans ce match mais des qu’on est allé chez eu, on a marqué des points. On a bien construit cette victoire. 
JS30: Quel a été le discours des coachs avant et après le match?
SR: Le discours à été simple. Face à une équipe qui a ouvertement dit qu’elle voulait nous battre et qui a crié au scandale après le match, il n’y a pas eu besoin de grands discours. On avait aussi un petit sentiment de revanche par rapport à l’aller car là bas l’arbitrage avait été compliqué. Les coachs nous ont demandé d’être présents. A la fin du match, tout en restant humble, on a savouré. Ils nous ont félicité sur le fait qu’on ait pas été en danger et qu’on soit resté sur de notre force. 
JS30: Vous avez maintenant 9pts d'avance sur le duo Pamiers/Marmande et il reste 4 journées a disputer. Vous êtes déjà tournés vers les phases finales ou focus sur les quatre dernières rencontres?
SR: Bien sur qu’on pense déjà aux phases finales après la victoire de ce week-end. On est sur de jouer en Nationale2 et on pense à l’avenir. Les phases finales, c’est le rêve de tout groupe. Mais avant cela, on a des échéances…notamment qu’on ne veut pas perdre à la maison. Kaufmann c’est notre maison. Même si on est pas à l’abri d’une mauvaise surprise, on travaille sereinement car la victoire amène la sérénité. On veut aller le plus loin possible.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"