"ON A GAGNÉ AVEC LA GRINTA NÎMOISE"

Chez les Martin, on joue au basket. Et on fait cela plutôt pas mal!!! Sous le regard de Arnaud, le papa, véritable passionné de sports, les trois filles de la famille, Anna l'ainée (n°12), Julia la cadette (n°11) et la dernière Clara (n°13) font le bonheur du Nîmes Basket. A tel point, que le club nîmois qui semblait condamné après un début de saison difficile, peut encore croire au maintien en N3. Surtout si les trois "sisters" affichent le niveau de jeu de ces derniers matchs. Je suis donc parti à la rencontre d'Anna Martin

JS30: On peut parler d'un exploit avec cette victoire 68/64 face au FUB 42?

Anna Martin: Ca c'est sur. On jouait les quatrièmes. Je pense qu'elles sont arrivées gagnantes dans leur tête. On perdait de quinze points. A ce moment la, on a fait preuve de solidarité et il y a beaucoup d'éléments déclencheurs a cette victoire. Le premier, c'est ma petite sœur, Clara, qui a sonné la révolte. Manon (Messager) a enchaîné et toute l'équipe s'y est mise et on l'a fait. On a gagné avec la grinta nîmoise. 

JS30: Vous êtes dans une spirale positive, on croit plus que jamais au maintien?

AM: Oh oui c'est sur. On a plus rien a perdre. On veut jouer avec le cœur. Nathalie (Daumet), notre coach était fière de nous. On a eu du caractère. On voulait se servir de ce match pour enchainer. On veut continuer sur cette dynamique. 

JS30: Tu as fait un gros début de saison, portant souvent l'équipe à bout de bras avant de te blesser. Comment tu vas la?

AM: La reprise a été rude. Je ne m'attendais pas à jouer autant. Je me sens de mieux en mieux. La, il y avait de sacrés morceaux en face. Physiquement, ça va mieux. J'avais une double entorse et une lésion tibio fibulaire. La, je ne ressens plus rien. J'ai fait un gros renforcement musculaire avec mon papa.

JS30: Il y a un truc génial dans cette saison, l'équipe du Nîmes Basket compte trois Martin (Julia, Clara et Anna). Ca fait quoi de jouer avec tes deux sœurs?

AM: C'est une fierté!!! Notre père, après le premier match ou on a joué toutes les trois, il a lâché une petite larme. Moi, je suis l'ainée donc je suis encore plus fière. Franchement, voir ses sœurs jouer dans la même équipe, je suis trop fière. Et voir Clara nous tirer vers le haut, c'était juste...whaouh. 

JS30: Il reste quatre matchs dont trois face à des adversaires directs. Comment vois tu cette fin de saison? 

AM: On sait que ça va être tendu jusqu'à la fin. On a encore un sacré coup à jouer. On a un bon dynamisme de groupe. Ca va se finir sur une bonne note avec les valeurs nîmoises. 




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"