"TANT QUE MATHÉMATIQUEMENT, CE N’EST PAS FINI, ON Y CROIRA"

"Encore aujourd'hui, c'est compliqué, la défaite a du mal à passer. Sans ce second quart temps...comment dire...horrible, il y avait un coup à jouer"..Il se passe quelques secondes et Manon Messager, la maitre a jouer du Nîmes Basket se reprend rapidement "mais ce n'est pas fini. On va aller chercher ce maintien malgré cette défaite". Une défaite 73/86 qui fait mal. Pour plusieurs raisons, déjà parce que dans une poule ou beaucoup de matchs se passent vers Lyon et Saint Etienne, c'est un peu le derby du sud, ensuite parce que l'AL Gerland Mouche Lyon est allé s'imposer a Fraisses, pourtant classé 4e, et ça c'était pas prévu. 


Tout avait plutôt pas trop mal commencé pour les Nîmoises à l'image du premier panier du match, un joli trois points de Gaëlle Hoarau qui donnait le ton du match. Dans le rythme, les gardoises étaient à l'affût a la fin des dix premières minutes. Malheureusement, les dix suivantes allaient être cauchemardesques. "Ça fait mal parce que ce deuxième quart temps nous plombe le match. On a connu un passage à vide...on a pris un 0/15. La, tu sais que tu arrives à la mi-temps avec du retard et qu'il va falloir courir après le score” Déboussolées, désorientées, les joueuses de Nathalie Daumet ne mettent plus un pied devant l'autre, au contraire des melgoriennes qui grâce à la taille de leurs intérieures et a une adresse indécentes aux tirs de loin, virent largement en tête. " On a pas de réussite extérieure, leur défense en zone nous a énormément gêné. On voulait mettre du rythme mais on s'est retrouvées pénalisé par les fautes. Avec leur défense, elles nous ont coupé notre rythme et elles ont mis les trois points qu'il fallait”. Pourtant au retour des vestiaires, dans les tribunes on se reprend a y croire, Sophie Teissier, peu en réussite en première mi-temps, enchaîne les tirs de loin, Anna Martin et Gaëlle Hoarau sont présentes a l'intérieur et à mi distance. L'écart descend à sept points. 


Mais Mauguio assome le match par une insolente réussite a trois points. Les héraultaises s'imposent 73/86 dans ce qui a été un beau match de basket mais malheureusement pour les gardoises, la victoire a choisi le camp adverse "C'était compliqué après le match. Maintenant, on a un week-end de repos et que tant que mathématiquement, ce n'est pas fini, on y croira. On va se remettre au boulot, on a pas le choix. Il nous faut deux victoires, a l'extérieur, et que les autres perdent. On reste motivées, même si on sait que tout ne dépend pas de nous". Un maintien qui passera par deux déplacements car le Nîmes Basket jouait son dernier match à domicile et Manon Messager n'a pas manqué de remercier au nom de l'équipe le public venu nombreux et qui a mis comme elle l'a dit une ambiance de malade. 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN