"CLAP DE FIN" POUR URIEL MARCHELIDON

Il a décidé de dire stop après dix huit ans a écumer les terrains de tout le Gard "je crois que j'ai joué un peu partout dans le Gard" me confiait il lorsque je l'ai appelé pour faire cette interview "Clap de fin". Il c'est Uriel Marchelidon, rugbyman lozérien, né à Alès..."parce que c'était l'hôpital le plus proche (rires)" et qui a bouclé la boucle sous les couleurs du Rugby Club Cévenol

JS30: Ton parcours, tes clubs?

Uriel Marchelidon: Dix huit ans de rugby... J'ai commencé à Rodilhan grâce à Serge Sassolat mais pour tout t'avouer je détestais ce sport. J'ai pris ma première licence à Brioudes, après j'ai joué un an en fédérale 3 à Alès puis un an au Rugby Club Nîmois. Je suis revenu à Alès ou j'ai fais deux ans. Départ pour Uzès, la je suis resté quelques années...8 ans je dirai et je suis revenu une dernière fois finir ma carrière à Alès. 

JS30: Ton plus beau souvenir de Rugby?

UM: J'ai eu la chance de participer aux championnats de France des Pompiers, même si je ne suis pas Pompiers, avec l'équipe du Gard. Et on a été champion de France. 

JS30: Ton plus gros match?

UM: En gamin j'avais joué contre les Crabos de Clermont. Après je me rappelle aussi d'un match contre Montélimar avec Uzès, de phases finales avec Nîmes, d'une montée en fédérale 3 avec Alès. Il y a eu aussi une montée avec Uzès. 

JS30: L’équipe qui ne t’a jamais réussi? 

UM: Jacou...j'aurais aimé gagné la bas et Dieu sait que je les ai souvent joué. 

JS30: Le partenaire qui t’a le plus marqué?

UM: Y en a pas qu'un... JB Véron en mêlée, Jérémy Boxadeira, le plus dangereux et Tommy Bouvier, le meilleur au pied. 

JS30:Le coach qui t’a le plus marqué?

UM: Pareil, y en pas qu'un...Techniquement, Jérémy Foissac. Humainement Laurent Brajon et pour les valeurs Michel Roussel. 


JS30: Le joueur avec qui tu aurais aimé joué?

UM: Vincent Clerc parce que c'est un ailier mais des mecs comme Capo-Ortega ou Thibaut Privat m'ont fasciné.

JS30:Le club où tu te serais bien vu jouer?

UM: Aix en Provence. Mais à l'époque, j'avais fait le choix de Nîmes. J'avais Nîmes, Bédarides et Aix...

JS30: Ta plus belle rencontre dans le milieu du rugby?

UM: Je peux pas répondre, il y en a trop. Imagine, si j'en oublie...

JS30: Ce que tu vas regretter du rugby?

UM: Les 3e mi-temps, c'est sur et certain...l'ambiance, les victoires, même les défaites, l'adrénaline et les collègues.

JS30: Et au contraire ce que tu ne vas pas regretter? 

UM: Le bus et ses trajets (rires)

JS30: Et ce que tu vas faire maintenant les jours de matchs?

UM: Bonne question. J'en sais rien, c'est encore trop frais. Je vais laisser passer l'été, j'y ai pas encore réfléchi...



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"