"IL FALLAIT ÊTRE PATIENTS, SOLIDES"

Longtemps, samedi soir, l'Olympique d'Alès aura buté sur Sergi Tournie, le gardien de l'US Castanet Tolosan et alors qu'on semblait se diriger vers un 0/0, à la 85e minute, sur un centre d'un des frères Balmy, Alain Moges s'est élevé et a enfin battu le portier castanéen, délivrant le public alésien qui n'attendait que ça. Une semaine après son doublé à Blagnac, le défenseur central Guyanais, arrivé l'été dernier d'Angoulême, a confirmé sa bonne saison. Totalement épanoui dans le Gard, il a séduit par son calme et par son sens du placement, ce qui en a déjà fait un des chouchous du Kop Alésien. 

JS30: Double buteur la semaine dernière, tu es encore décisif ce week-end avec ce but libérateur à quelques secondes de la fin du match?

Alain Moges: Oui en ce moment, la chance me sourit, j'ai une étoile au dessus de ma tête...tant mieux si ça rapporte des victoires, si ça rapporte des points. Il reste très peu de matchs et dans la course à la montée si ça peut rapporter des points c'est magnifique. C'est aussi grâce au travail de l'équipe.

JS30: Il a fallu être patient ce soir. Y avait déjà l'état de la pelouse, une équipe recroquevillée en face?

AM: On a l'habitude maintenant. Les équipes qui viennent ici jouent avec un bloc bas, il faut être patient. On s'est déjà fait punir trois fois donc on en a tiré des leçons. Il fallait être patient, être solide défensivement, ne pas douter et ensuite enfoncer pour leur faire mal. C'est ce qu'on a fait!

JS30: On a entendu le coach vous encourager, vous dire que c'était bien ce que vous faisiez. Dans ce genre de match, c'est important car ça peut vite devenir galère?

AM: C'est ça, ça peut être frustrant parce qu'on rate des occasions...le temps passe. On commence un peu à douer. Nos adversaires n'ont rien a perdre dans ce cas la. Ils jouent les contres à fond et on s'est déjà fait punir comme ca deux ou trois fois ici. Les encouragements positifs ça nous a permis de rester dans le match, de rester focus sur ce qu'on devait faire. 

JS30: C'est ton quatrième but ce soir, ils doivent s'inquiéter Arnold et Paul* devant?

AM: Ah ils peuvent s'inquiéter (rires)... Ma dernière année en N3 j'avais fini à six buts; C'est un objectif personnel à atteindre. Il reste encore quelques matchs mais le plus important, c'est d'abord la montée avant de penser aux buts personnels. 

* Arnold Abelinti et Paul Bonneau, les attaquants de l'OAC. 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN