LE RYTHMIQUE CLUB NÎMES MÉTROPOLE RÉUSSI SES DEMI-FINALES RÉGIONALES

C'est à la maison, au Parnasse, que le RCNM, Rythmique Club Nîmes Métropole, organisait tout au long de ce week-end les demi finales de GRS d'Occitanie version Ensemble*, compétition qualificative pour les championnats de France qui auront lieu dans un mois minimum selon les catégories. Si le dimanche était réservé aux coupes formations, épreuves  que passent de jeunes gymnastes afin d'accéder à différents niveaux de compétitions, le samedi a vu tout le gratin de la GRS débarquer à Nîmes. Ce sont plus de 400 gymnastes dont les plus gros de la région, Toulouse, Foix, Montpellier, qui se sont affrontés à Nîmes pour aller chercher leur qualification pour les France. De l'avis de Laurence Castanet, responsable comm du club nîmois "la compétition s'est super bien passée. Avec le Covid, on avait pas eu de compétition Ensemble depuis un petit moment. Le club, lui, n'avait plus rien organisé depuis longtemps. Les retours sont très bons et l'organisation a été super". Le club nîmois, en plus de ce week-end réussi, a pu compter sur de bons résultats de ses équipes. En effet, trois équipes sur les cinq que présentait le club se sont qualifiées. 


L'équipe nationale, la plus expérimentée, emmenée par Chiara Bianciotto Rougé a répondu aux attentes que ses entraineurs portaient en elles. Ces jeunes filles âgées de 16 à 18 ans ont terminées deuxièmes de la compétition et se sont qualifiés pour l'épreuve nationale qui aura lieu à Calais à la fin du mois de mai. Deux autres équipes nîmoises ont brillé lors de ce samedi. L'équipe Fédérale B 17 ans et moins a conquis le Parnasse et a remporté cette demi finale régionale, ce qui lui ouvre les portes du Championnat de France qui aura lieu à Chambéry dans le courant du mois de juin. L'équipe Fédérale B 13 et moins a elle aussi réussi une sacré performance en terminant seconde de cette compétition. Ces toutes jeunes nîmoises accompagneront leurs ainées à Chambéry.


Ravie de ces bons résultats, Laurence Castanet savourait "Notre club va bien. Trois équipes sur cinq qualifiées, c'est un bon résultat. Notre équipe nationale était attendue, les deux équipes fédérale, ce sont deux bonnes surprises. Cela s'ajoute a nos duos qui participeront aussi à des compétitions nationales les 14 et 15 mai. La seule incertitude que nous avons concerne la division dans laquelle va évoluer l'équipe nationale...il nous faut attendre que tous les championnats régionaux soient passés pour savoir si on évoluera en N3 ou N4. La N3 est plus prestigieuse mais la concurrence plus forte, en N4 on peut viser une place dans les dix premières. On saura début mai". Il y a eu un très beau moment lors de cette compétition quand Karina, jeune ukrainienne, licenciée au club, arrivée sur Alès au début du conflit qui secoue son pays a fait une démonstration pendant la compétition, avec une autre jeune ukrainienne qui évolue dans un club toulousain. Cette jeune fille qui vit avec sa maman et son frère, son papa étant resté dans son pays, a pu faire un joli clin d'œil à son pays et penser à autre chose qu'à cette maudite guerre. 


*La première partie de la saison est destinée aux compétitions individuelles, la seconde aux compétitions par équipes, appelées Ensemble. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"