LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES

"On s'est régalé...ça fait du bien de se retrouver". Il était heureux Abderaouf Zarabi dans le vestiaire du stade Pautex d'Uzes. L'ancien défenseur central international algérien, 22 sélections, revenu sur Nîmes après l'arrêt de sa carrière a régalé dans un poste inhabituel de...numéro 10. Dans un match de gala, a l'initiative d'Ahmed Maharzi, dont le coeur balance entre les deux clubs, entre les anciens d'Uzes et ceux du Nîmes Olympique, et pendant que la première du NO vivait une nouvelle soirée cauchemar et que la réserve de Yannick Dumas, a la lutte pour se maintenir en National 3, se faisait accrocher a domicile par Fabrègues, ceux qui représentent l'esprit crocos s'éclataient sur le synthétique uzetien.


Point d'orgue d'une première journée de tournoi Pascal, ce match a failli ne pas avoir lieu, le coach Patrick Champ et son fidèle Aldo Capone ont compté sept défections de dernière minute entre Covid, grippe ou blessures... Mais malgré ces absences, les anciens crocos ont fait le spectacle, l'emportant anecdotiquement 2/4. Le match commençait tranquillement, Uzès, privé de Mika Guider qui sera a la pointe de l'équipe une aujourd'hui au Grau du Roi en demi finale de la Gard Lozère, s'organisait autour du duo Romain Frac/Julien Ritas au milieu de terrain mais Stéphane Ghalem, le numéro 13 nîmois...j'ai pas oublié, réveillait tout le monde en plaçant une frappe sur la transversale. Et juste avant la pause, Roger Amara concrétisait la petite domination nîmoise. D'une tête, a la réception d'un corner d'Aziz El Ouali, le numéro 10 nîmois ouvrait le score. Des le début de la seconde mi-temps, le moment était sympa car attention un Amara peut en cacher un autre. Sur une passe de Guillaume Mathieu, Nordine Amara...le fils de...égalisait pour les ducaux. 


Un peu plus jeune, Uzès tentait de faire la différence mais la défense orchestrée autour de Momo Benyachou et Omar Belbey tenait bon. Et le festival Aziz El Ouali débutait. Sur une percée nîmoise, l'ancien meneur de jeu nîmois était fauché par Galindo le gardien Uzetien. Ghalem, très en vue ce samedi soir, redonnait sur penalty l'avantage aux anciens du NO. El Ouali était à l'origine du troisième but nîmois signé Ahmed Maharzi. Hakim Bouchena avait beau réduire le score, les nîmois ne lachaient rien. Le duo Champ/Capone lançait l'inusable Gérard Lanthier et El Ouali concluait sa belle soirée en s'offrant un petit festival dans la surface pour venir ajuster Galindo. 2/4...l'arbitre pouvait mettre fin à cette belle rencontre plus qu'amicale...dans une flopée de sourires et d'accolades. 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN