"ON A FAIT LE MAXIMUM, JE N'AI PAS GRAND CHOSE A REPROCHER AUX FILLES"

Les filles du Nîmes Basket devaient l'emporter de 22 points face au SGOSFF (Saint Génis Oullins Sainte Foy Féminin) pour espérer être l'équipe numéro sur les équipes repéchées. Malheureusement, si l'équipe de la coach Nathalie Daumet a bien réussi à s'imposer dans le Rhône, les partenaires d'Anna Martin auteure d'un match énorme ne se sont imposées que de 13 points. "On sera donc les deuxièmes à être repéchées, on va croiser les doigts" m'a déclaré Nathalie Daumet avant de commencer l'interview. 

JS30: Nathalie, c'est la loi du sport mais des fois c'est quand même cruel?

Nathalie Daumet: On a fait le maximum. On revient à 20 points et la on se dit que tout est possible mais on se sait pas pourquoi, il y a eu un changement au niveau de la manière d'arbitrer. Tout le monde l'a vu. On termine à +13 mais ce n'est aps suffisant. C'est cruel parce que notre deuxième partie de saison est bonne. Je ne m'attendais pas a ce que les filles me fassent cela, surtout avec l'effectif qui est le notre. Le regret que j'ai, c'est sur la phase aller. Après, c'est la première année que je les avais. On se découvrait, il y a eu aussi ces deux dernières années sans basket. L'envie, elles l'avaient et la combativité encore plus. 

JS30: Comment l'avez vous appréhendé ce match?

ND: On voulait d'abord gagner. Le goal average venait en second. On ne voulait pas trop mettre de pression sur les épaules des filles. On a vite vu que c'était faisable. Dans le dernier, les filles ont vraiment tout donné. 

JS30: Que leur as tu dis à la fin du match?

ND: C'était dur. On a gagné mais on était déçu de la tournure des choses. Elles ont fait le maximum, elles se sont battues avec leurs armes. Je n'avais pas grand chose a leur reprocher. 

JS30: Elle est comment cette équipe de l'intérieur?

ND: C'est une équipe de combattante. On manquait de taille mais on compensait autrement par la combativité. Anna est le meilleur exemple, elle a fait un match monstrueux en défense. Et pourtant, c'était plus grand qu'elle en face. 

JS30: A la fin des matchs aller, on ne donnait pas cher de votre peau et vous jouez le maintien sur les deux derniers matchs. Tu es fière de ton équipe?

ND: Oui j'ai beaucoup de fierté. Peu d'équipes auraient misé sur nous à la fin des matchs aller. Les filles ont cru en elles. Il ne faut rien lâcher...dans le sport comme dans la vie.

JS30: L'année prochaine, tu y penses déjà?

ND: Pour l'instant, je n'ai aps encore réfléchi à la suite et on attend de voir ce qu'il va se passer pour l'équipe.


 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN