"CE SERA UNE COURSE FESTIVE, POUR OUBLIER LES SOUCIS, DANS L’ESPRIT DES FÊTES DE NOËL"

Razon, tout le monde connaît ce nom là dans la course à pied gardoise. Jacky, cousin de Claude, une des voix des épreuves pédestre de notre département, animateur de course à pied depuis 40 ans dans les Bouches-du-Rhône à décidé au mois de janvier dernier en collaboration avec le comité des fêtes de Caissargues de lancer une nouvelle course qui se voudra festive. Alors qu’elle n’est encore qu’à l’état de projet, pas mal de coureurs se sont dit favorables à venir s’essayer sur les hivernales de Caissargues . 
JS30: Jacky, tu as décidé d’organiser une nouvelle course. Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus?
Jacky Razon: Oui c’est une course qui aura lieu en fin d’année, le 30 décembre, dans le style des corrida pédestre de cette période des fêtes de fin d’année. Le parcours fera 7,5 kms avec trois tours de 2,5 kms. Le départ sera donnée à 18h en nocturne et bien sûr les déguisements seront les bienvenus. Dans la région nîmoise il n’y avait pas de genre de course à cette date. Entre noël et jour de l’an, on trouve celles de Bagnols et de Rousson et j’ai pu organiser les hivernales de Caissargues avec l’autorisation des organisateurs des courses de Rousson et de Bagnols . Le parrain de la première édition sera Christopher Berraho.
JS30: Pourquoi créer une nouvelle course alors que beaucoup sont en difficultées ou annulées?
JR: Déjà parce que ça faisait quelques tant que j’y pensais. Avec le comité des fêtes de Caissargues, on s’est réuni pour ce projet. Le Covid… Je n’ai pas envie de penser au futur, sinon on avance pas. J’ai voulu faire une nocturne hivernale, il faut un an pour monter une manifestation sympa, on ne peut pas attendre huit jours avant. On veut faire quelque chose de qualité. 
JS30: Parle-nous de ce parcours de 2,5 kms?
JR: C’est un parcours intra-muros, plat, qui fait donc 2,5 kms ou on traversera deux fois les arènes de Caissargues. C’est un parcours bitumé, roulant où nos amis handisport sont bien sur les bienvenus. On est dans une optique de convivialité. 95 % des participants seront là pour s’éclater. La seule difficulté, ce sera l’escalade du pont qui passe par dessus le petit ruisseau (Rires)
JS30: Pourquoi est-ce qu’on devrait venir à ta course plus qu’à une autre actuellement, qui plus est un 30 décembre?
JR: C’est une course qui ça veut festive. On sera entre les fêtes de fin d’année. On quittera 2022 et avant de rejoindre 2023, on oubliera les soucis. On est là pour avoir une continuité de la fête de Noël et on sera un jour avant le réveillon du lendemain. L’ambiance nocturne ajoutera un côté sympa à cette course. 




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN