"C’EST EXTRAORDINAIRE CE QU’IL NOUS ARRIVE CETTE SAISON"

Charles Robbe est un des plus anciens du Rugby Club Nîmois. Il y a connu des joies et aussi des galères...sûrement ce qui fait qu'il savoure encore plus aujourd'hui ce qui arrive au club. Pourtant celui qui peut jouer autant au centre qu'à l'aile ne veut pas brûler les étapes et veut voir le projet nîmois sur le long terme. En attendant, samedi soir, il a anéanti tous les espoirs de retour des savoyards de Rumilly en se retrouvant a la conclusion de deux actions d'école...le tout en moins de quatre minutes. Dans ce collectif qui impressionne un peu plus à chaque match, il est devenu un des héros nîmois grâce à ces deux essais, juste retour pour un joueur fidèle au club, qui a vu sa saison perturbée par des problèmes a un genou.
JS30 : Content de cette qualification ? Vous les avez pas trop laissé espérer.
Charles Robbe: On est content parce que beaucoup de personnes pensaient qu'on était dans une poule faible. C'est frustrant de sortir une bonne saison et que les gens ne voient pas cela. On a sorti un match de très haut niveau samedi. On est conscient que les saisons ne sont pas toujours faciles, la c'est extra et pourquoi ne pas aller au bout, même s'il y a un gros morceau qui arrive. On a peut-être un peu plus de fraîcheur que les autres équipes. On arrive à surfer sur la vague fraîcheur et jeunesse. Et le gros plus qu'il y a cette saison, c'est ce groupe de quasiment 40 joueurs avec un niveau qui ne baisse pas suivant qui joue. Ça résume l'état d'esprit de ce groupe.


JS30: Tu as été un des héros de ce match avec tes 2 essais, tu as vécu cela comment ?
CR: Ca fait toujours plaisir de marquer deux essais. C'est toujours difficile de se mettre en avant. Ça a été un peu bizarre comme match avec le petit incident du début devant mes enfants qui étaient au stade. Ça m'a un peu perturbé mais après ça a été la libération et on a imposé notre tempo.
JS30: Un weekend de repos, ça va faire du bien aux organismes et à la tête ?
CR: Ça va faire énormément de bien. Perso, j'ai été blessé à un genou qui me gêne encore un petit peu de temps en temps mais la après 4 weekends de match, ça va rafraîchir les corps.
JS30: Maintenant c'est Hyeres Carqueiranne pour le choc que tout le monde attendait?
CR: Je sais pas si tout le monde l'attendait mais nous à Nîmes oui. C'est super enthousiasmant de jouer cette équipe. On va les recevoir avant d'aller là-bas et le but est de faire un gros match à Kaufmann. Pour le capital mental avant de se déplacer là-bas, ce serait important.


JS30: C'est quoi votre force en fait ?
CR: Cette année, on s'appuie sur une défense de fer, une grosse solidarité. J'ai rarement connu ça. Pour te donner un exemple, à Mâcon alors qu'on est mené 22/6, que leur buteur vient de passer la transformation, je n'ai senti personne inquiet. Tout le monde était serein. On s'est tous regardés et on a répondu présent. 
JS30: Que vous ont dit les coachs à la fin de ce match ?
CR: D'abord de savourer, qu'on ne vit pas ce genre de saison tous les jours. Aussi que petit à petit on va penser à Hyeres-Carqueiranne. Mais cette semaine ça va être un peu plus cool. Le discours n'a pas été axé sur la demi-finale mais on y pense tous dans un coin de nos têtes. C'était assez logique de se retrouver face à cette équipe, on va pouvoir vraiment le préparer dans les meilleures conditions.
JS30: Nîmes, c'est ton club, quand tu le vois en demi-finale de fédérale 1, l'an prochain en Nationale 2 avec des objectifs, tu mesures l'évolution du club ?
CR: Je suis né à Nîmes, je n'y ai pas trop joué en jeune mais quand je suis arrivé en Fédérale 2, l'équipe venait de monter de Fédérale 3. J'ai connu quelques galères mais les saisons se sont enchaînées et chaque saison on a senti que ça prenait un peu plus d'ampleur. On a eu quelques accros notamment le passage avec un coach pro. Le fonctionnement du club à ce moment-là était spécial et ça n'a pas fonctionné. Aujourd'hui la transition avec le président et les 6 vice-présidents est très intéressante. Sportivement, ça suit. Le club est en phase ascendante, il va falloir maîtriser tout cela. 

                 Crédit photos: Mathilde Arnoux

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES