"CETTE VICTOIRE RÉSUME LES EFFORTS QUE J'AI FAIT CES DERNIERES ANNÉES"

Thibaut Micoud est en grande forme en ce moment. Le coureur du club Alès Agglomération Terre d'Athlétisme des Cévennes vient d'enchainer successivement des victoires sur les 10 kilomètres de Cavaillon et du Pal Run en Auvergne, quelques semaines après avoir battu son record personnel sur cette distance à Villeurbanne. Ce dimanche 1er mai, il doublait la distance et s'alignait sur le Semi Marathon de Nîmes. Avec succès puisqu'en 1h08'54", il remportait l'édition 2022 avec quatre secondes d'avance sur Antoine Rondot et neuf sur Stéphane Jolivet. L'AATAC faisait une belle moisson en plaçant deux autres de ses coureurs dans le top10, Vincent Boucena-Badon 6e et l'éternel Pierre Devarieux 7e. Depuis 2022, Thibaut se consacre exclusivement à la course à pied, lui qui vient du triathlon et du duathlon ou il a évolué dans l'élite française pendant trois ou quatre ans. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il fait cela avec succès!!! 

JS30: Content d'avoir remporté ce semi marathon de Nîmes?

Thibaut Micoud: Oui c'est une belle victoire, surement une des plus belles de ma jeune carrière. Le semi de Nîmes, c'est une grosse course avec une belle organisation, pas mal de monde et un joli niveau. 

JS30: Justement, c'est ta plus belle victoire?

TM: Je pense oui, que c'est la plus belle. Elle résume les efforts que j'ai fait ces dernières années. Ca met aussi en valeur le groupe d'entrainement de l'AATAC et le travail de Vincent*. Ca fait deux ans que je m'entraîne plus rigoureusement et aujourd'hui ça paye.

JS30: Vous étiez partis devant avec Vincent justement, l'AATAC était venu à Nîmes pour faire un gros coup?

TM: On était venu pour montrer le maillot et frapper fort. Pas forcément pour la gagne. Sur le podium avant le départ, y avait un Kényan qui a annoncé qu'il visait 1h05. Après, la course est parti prudemment, on a alors décidé de mener. On était un groupe d'une dizaine puis six. Ca a pété au 14 ou 15e kilomètre. On était alors trois jusqu'aux deux derniers kilomètres. J'ai décidé d'attaquer dans le dernier et j'ai fait un petit écart que je savais qu'il serait dur à combler sur les derniers mètres. 

JS30: Au moment ou tu attaques, tu es serein?

TM: Oui, j'avais testé les deux coureurs qui m'accompagnaient. Je savais à quoi m'attendre pour le final. J'ai fait la différence dans un faux plat montant. J'étais bien. 

JS30: Qu'est ce qui t'attend maintenant après cette belle victoire?

TM: Je vais me reposer pendant une semaine. Après je vais attaquer une prépa piste 3000m et 5000m pour gagner en vitesse puis aussi du vélo pour travailler le foncier. Après j'attaquerai une prépa cross-country et aussi pour les 10 kms d'Alès ou j'aimerai faire un gros coup. C'est mon objectif. 

Crédit photos: Eric Isabelle Antérieux

*Vincent Boucena-Badon, le président de l'AATAC

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES

MON 7e TOUR DE COUPE DE FRANCE PAR YOAN DELAPLACE, CAPITAINE DU FC CHUSCLAN LAUDUN