CLAP DE FIN POUR BOULOU

Aurélien Rigard n'est certes pas le joueur le plus connu du département, pas non plus le joueur le plus fort du district Gard Lozère car comme il le dit lui même "je suis un joueur de PHB". Mais il est le joueur que tous les clubs rêveraient d'avoir. Imaginez...33 ans de présence au SO Aimargues, pas une seule année de ratée. Joueur, dirigeant pour les jeunes, ambianceur, il a tout été dans ce club. Mais voila, ce fan du club qui se situe de l'autre côté du Vidourle, peut être son seul défaut (rires) a décidé de tirer sa révérence. Il me semblait donc normal de le mettre en lumière car c'est une page du club aimarguois qui se tourne. Peut être pas pour longtemps...mais chut, laissons le savourer ce dernier match face à Bouillargues qui pourrait se terminer en apothéose avec une dernière montée. 

JS30: Ton parcours, tes clubs?

Aurélien Rigard: Le SO Aimargues. Depuis 1989, date à laquelle j'ai pris ma première licence. Je n'ai jamais arrêté. J'ai eu la chance de jouer en R2 la semaine dernière, j'avais fait quelques matchs en DH il y a quelques années mais le niveau ou j'ai le plus joué, c'est la PHB (actuelle départementale 2)

JS30: Ton plus beau souvenir de foot?

AR: Ma première saison senior. A l'époque, il n'y avait quasiment plus de foot à Aimargues. L'équipe venait de descendre en promotion de première division (actuelle départementale 4). Le club était à l'agonie. Thierry Gabelle, un jeune du village de 25 ans a décidé de reprendre le club après deux descentes. Il n'y avait que des joueurs du village et on est remonté cette saison la. 

JS30: Ton plus gros match?

AR: Je dirai un match à Gallician avec Yohan Sanchez comme entraineur. Je marque et on mène 3/0 à la mi-temps. Mais Gallician revient à 3/3 et en toute fin de match, je mets une reprise de volée qui nous donne la victoire.

JS30: L’équipe qui ne t’a jamais réussi? 

AR: J'allais te dire Saint Gilles AEC mais dimanche, on est allé gagner la bas et c'était la première fois que je les battais. C'est toujours des matchs compliqués contre cette équipe. Vauvert aussi car c'est le derby avec Aimargues et ça aussi, c'est compliqué à jouer. 

JS30: Le partenaire qui t'a le plus marqué?

AR: Sans hésitation, Fouzi Alidra, l'ancien pro de Nîmes et d'Alès. C'était un régal de jouer et s'entrainer avec lui. C'est un vrai passionné. Il a aussi été mon entraineur et je l'ai énormément apprécié humainement parlant. On devrait le revoir à Aimargues pour fêter les 100 ans du club les 17 et 18 juin.

JS30: Le coach qui t’a le plus marqué?

AR: Yohan Sanchez, parce que ça a été mon coach à presque 30 ans et qu'il a réussi à me faire progresser. Un coach très intéressant qui a été gardien au centre de formation du Nîmes Olympique avec Mathieu Michel. J'ai adoré ma saison avec lui, j'ai marqué 18 buts, c'est mon record. 

JS30: Le joueur avec qui tu aurais aimé joué?

AR: Avec Zidane bien sur et Thierry Henry. J'étais pas mal de la tête, je lui aurai dévié des ballons à Titi (Rires). Sinon avec Loïc Pascal qui joue actuellement à Gallician. C'est un ancien de Vauvert, on est pote et on s'est dit qu'on aurait pu jouer ensemble. 

JS30: Le club où tu te serais bien vu jouer?

AR: A Gallician, parce que j'y ai pas mal d'amis. C'est le club qui pour moi se rapproche le plus d'Aimargues.

JS30: Ta plus belle rencontre dans le milieu du foot?

AR: Je te dirai René Chabaud, un dirigeant historique du SOA. il était la quand j'étais débutant. Il organisait des loteries, des lotos pour le club. il est décédé il y a quelques années. Il aurait aimé être la pour les 100 ans du club. C'était un passionné du SOA.

JS30: Ce que tu vas regretter du foot?

AR: L'esprit d'équipe. Les copains, le mardi et le jeudi. C'est sympa de jouer avec ses potes. Le foot en district, c'est un tout, c'est une ambiance.

JS30: Et au contraire ce que tu ne vas pas regretter? 

AR: Les matchs un peu compliqué, les insultes alors que tu ne joues qu'en district. J'ai failli arrêter une fois l'année de mes 28 ans après un match très très compliqué. Le football amateur ne va pas bien. 

JS30: Qu'est ce que tu vas faire maintenant?

AR: Ca fait 7 ans que j'étais éducateur mais j'ai fait une pause. J'ai aps encore pris de décision car j'ai envie de jouer au tennis. Y aussi les vétérans qui veulent que je joue avec eux. J'ai aussi fait une belle rencontre avec Jean Mathieu Descamps, l'entraineur de la première et pourquoi ne pas lui filer un coup de main. mais j'ai aussi envie d'avoir un peu de temps libre le dimanche donc ma décision n'est aps encore actée. 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES