"IL FAUT FAIRE ATTENTION A NE PAS JOUER CETTE FINALE AVANT DANS NOS TÊTES"

L'affiche de la finale de la coupe Gard Lozère entre Uzès, pensionnaire de Régionale1, et Barjac qui évolue lui en Départementale 2* parait sur le papier déséquilibrée. Mais une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne et sur le terrain neutre de Saint Christol les Alès, bien malin peut dire qui soulèvera le trophée demain aux alentours de 20h30. Kamel Mrah le capitaine de l'ES Barjac et Mika Guider, le légendaire attaquant de l'Entente du Pays d'Uzès seront deux des principaux atouts des entraineurs Stéphan Rastoll et Guillaume Matthieu qui essayeront d'amener leur équipe à la victoire finale. En attendant Kamel et Mika sont en interview croisés sur JuSports30.

JS30: A un peu plus de 24 heures** de la finale, vous vous sentez comment tous les deux? 

Kamel Mrah: Pour l'instant, on a rien a perdre, la pression n'est pas encore la. Si tu m'appelles jeudi matin, je serai surement en train de faire les cent pas (Rires). J'ai un boulot qui me prend beaucoup donc pour l'instant je ne suis pas encore dans le stress. Il faut faire attention de ne pas jouer le match avant. 

Mika Guider: Moi, je suis excité parce que c'est ma quatrième finale***. La Coupe Gard Lozère a une saveur particulière car c'est le premier trophée que j'ai gagné en 2001. (Il éclate de rire). T'imagines en 2001, quand je remportais ma première coupe, certains de mes adversaires et de mes coéquipiers étaient à peine nés. Je n'ai pas de pression mais hâte d'y être.

JS30: Vos équipes ont réalisé chacune un exploit pour arriver à cette finale, Barjac s'est débarrassé de Aimargues qui évolue quatre divisions au dessus en demi finale, Uzès a joué tous ses matchs à l'extérieur. Prêts pour un dernier exploit?

MG: Oui, le parcours n'a pas été simple pour arriver en finale. Face à Alès, on est mené 1/0 à la mi-temps avant de s'imposer 3/1. Si ça a été un peu plus facile à Cendras au tour suivant, le quart de finale à Saint Martin de Valgalgues a été dur car on a joué avec une équipe mixée, vu que la réserve jouait un gros match ce week-end la, et on est passé aux penaltys. On a obtenu une belle victoire aux penaltys aussi au Grau en demi face à une équipe de Régionale 3 mais avec un niveau bien au dessus. A dix contre onze des la 20e minute, on est allé la chercher au mental. On est prêt!

KM: L'équipe sera prête. Elle sera plus forte car Tristan Passet, notre défenseur central, sera la. On est au complet et on aura toutes les armes pour rivaliser. On sera la pour une belle bataille.

JS30: La saison est magnifique pour Barjac qui est champion de D2 et monte en D1, elle est correcte pour Uzès qui devrait terminer dans les quatre premiers de R1 mais ne peut plus monter. C'est une manière de continuer la fête pour Barjac et de sauver la saison pour Uzès?

KM: Notre objectif, c'était la montée en D1 et on voulait refaire un quart de finale de Coupe, quelques années après. A domicile, devant notre public, on a joué notre chance a fond. On est invaincu chez nous. En octobre, cela fera quatre ans qu'on est invaincu à domicile en championnat. La, on est au pied de l'Everest, on ne joue pas à la maison.

MG: Depuis le début, on dit qu'on veut jouer la coupe à fond. Ca a toujours été un objectif pour nous. Si on fini dans les quatre premiers comme on est avant la dernière journée de championnat et qu'on gagne la finale, ce ne sera pas mal. On a forcément des regrets car après cette saison moyenne de notre part, on peut finir dans les quatre premiers. 

JS30: Quelles sont les forces et les faiblesses de votre équipe?

MG: C'est paradoxal car nos forces sont nos faiblesses. On est capable de battre n'importe qui mais aussi de perdre contre n'importe qui. Des fois, on sort des matchs de folie comme à Saint Estève mais on est aussi capable de faire match nul face à Portignargues qui est dernier. Mais on a un bon groupe. C'est ça notre force. 

KM: Notre force, c'est notre solidarité. On est mentalement très fort et on met beaucoup d'impact. Les faiblesses, c'est qu'il y a quelques joueurs en surpoids dont moi (Rires). Plus sérieusement, on est des fois un peu trop joueurs, il faudrait être patient. On manque d'expérience car ce groupe est jeune. 

JS30: Pour finir, vous vous attendez a quel type de match?

KM: Je pense qu'ils vont vouloir mettre de l'impact. On s'attend a courir pendant 90 minutes. mais y aura bien à un moment un coup franc ou un corner qui passera. 

MG: On s'attend à un match difficile. Une finale, c'est un match à part. En temps normal, jouer une D2, on aurait été confiant. On est forcément favori car on joue au dessus mais il va y avoir match. C'est avec l'envie et le mental qu'on gagnera. Il ne faut pas la jouer avant dans nos têtes cette finale. Il n'y a pas de matchs faciles.

*Le club barjacois accèdera à la Départementale 1 la saison prochaine. **Kamel a été interviewé mardi soir à 17h et Mika mercredi à 14h *** Mika Guider en a gagné deux et perdu une.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"PROFESSIONNELLEMENT ÇA DEVENAIT DIFFICILE DE COMBINER LE TRAVAIL ET LE FOOT"