LA DERNIÈRE FOIS DE TYPHANIE PLÉE

À la fin de ce qui était son dernier match dans le Gard, on avait convenu avec Typhanie Plée, la gardienne du Bouillargues Handball Nîmes Métropole, de s'appeler dans la semaine pour se faire un dernier interview ...Bouillarguais. Après 2 ans au HBCN et 5 ans à Bouillargues, celle qui a été élue meilleure gardienne de D2 cette saison, qui a été définitivement adoptée gardoise, a décidé de rejoindre les louves de Saint-Amand, là-haut dans le Nord. Je prends le pari qu'en plus de ces arrêts, elle va amener avec elle sa grinta et son sourire. Mais je ne pouvais pas la laisser partir sans faire une interview "dernière fois". Une interview teintée d'une émotion certaine.

                 Crédit photo: Abdou Hilali Studio

JS30: Typh, qu'est ce qu'il s'est passé dans ta tête...la dernière fois que tu es arrivée à l'entraînement avant le dernier match?
Typhanie Plée: J'ai pas forcément réalisé que c'était la dernière fois. Olivier (Martinez, le prépa physique du club et un des adjoints de Delphine Cendre) me l'a rappelé mais moi je voulais pas y penser.
JS30: La dernière fois que tu es arrivée au gymnase pour le match ?
TP: La c'était bizarre. J'ai réalisé là par contre. La petite collation avant match, l'arrivée sur le parking...C’est Manon Lachaize qui m’a amené au gymnase alors que quand je suis arrivée à Bouillargues, elle n’avait pas le permis et je l’amenais souvent. On a échangé pour la dernière en se remémorant ses 5 années ensemble 
JS30: La dernière fois que tu as enfilé le maillot de Bouillargues ?
TP: Dans les vestiaires et juste avant que Julie (Godel) parle. Une dernière et on finit toutes ensembles...
JS30: La dernière fois que tu as râlé après les exos d'Olivier ?
TP: Le samedi, ça ne me dérange pas ce qu'on fait. Vendredi il a pas pris la séance et puis en vrai je râle jamais moi (Rires)
JS30: La dernière fois où Delphine a fait sa causerie d'avant match ?
TP: Dans le vestiaire et juste après on a enchaîné avec Ju. Chloé (Roelandt) qui était là aussi à dit un petit mot. Normalement on a un petit rituel avec Olivier, il nous réunit et c'est lui qui nous parle mais là il nous a laissé la parole à nous qui partions. Mouna n'a pas pu parler, elle s'est mise à pleurer. Camille aussi et c'est arrivé à moi. J'ai vraiment insisté sur la notion ensemble.


JS30: La dernière fois que tu as pénétré sur le terrain et que le public scandait ton nom ?
TP: C'était beaucoup d'émotions. En plus, je suis rentrée avec Joshua, le fils d'amis à moi. C'est comme ma famille. D'ailleurs il y avait toute ma famille, toutes les personnes que j'aime et là j'ai lâché ma première petite larme.
JS30: La dernière fois où tu as tapé dans les mains de tes copines ?
TP: C'était vraiment un groupe de copines cette saison. Je les ai toutes serré dans mes bras et je leur ai dit on le fait ensemble. On va chercher cette 4e place.
JS30: La dernière fois où tu as levé les bras ?
TP: A la fin quand on a chanté la petite chanson. J'ai aussi fait des cœurs avec mes mains. Le chant des costières en mon honneur, c'est quelque chose qui m'a vraiment touché, c'était trop mignon.
JS30: La dernière fois où tu as pris Axelle (Bertrand), l'autre gardienne du club, dans tes bras ?
TP: On a un petit rituel avec Axelle, Eno (Grollier) et Marion (Lahcene) et avec Axelle le rituel et de finir toutes les deux. On a eu une belle complicité. Pourtant ce n'était pas gagné au début.
JS30: La dernière fois où tu as regardé ce public qui t'a adoré et soutenu ?
TP: J'avais plein de bonnes émotions, on avait un gros et beau dernier public. D'avoir un chant à mon honneur, je ne pouvais rêver mieux. Quand je suis rerentrée à dix minutes de la fin... (elle coupe, très émue), ...j'avais la larme à l'œil. Je voulais profiter et m'éclater un maximum.
JS30: La dernière fois où tu t'es dit que ça y est cette fois, c'était vraiment fini?
TP: La...hier. j'ai fait mon déménagement, je suis passé une dernière fois au CrossFit. J'ai mis du temps à le réaliser, mais ça y est. 
JS30: On a fini
TP: Non, il y a aussi la dernière fois où j'ai été interviewé. C'est maintenant et ça a été un plaisir d'être interviewé par toi. J'ai ressenti beaucoup d'émotions à répondre à tes questions. Merci.

              Crédit photo: Abdou Hilali Studio

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"PROFESSIONNELLEMENT ÇA DEVENAIT DIFFICILE DE COMBINER LE TRAVAIL ET LE FOOT"