LE PROJET NIM'ARGUERITTES EST LANCÉ

Ce matin, dans un des salons du Parnasse, l’USAM Nîmes Gard et le CS Marguerittes Handball, par la voix de leurs présidents David Tebib et Vincent Cahuzac, ont annoncé officiellement la création de l’entente Nîm’Arguerittes ! Les deux clubs se sont rapprochés dans le but de développer une filière féminine de haut niveau. L’équipe première évoluera en Nationale 3 dès la saison 2022/2023.

                 Capture écran Total Sport Média

Laurie Carretero et Johanna Lombardo-Decourt, deux joueuses professionnelles, ex joueuses du défunt HBCN, rejoignent l'entente, séduites par cette nouvelle aventure ! L’ambition de cette nouvelle entente est une accession à la D2 en trois ans, ce qui signifie une montée chaque année, pour au final devenir le premier club français avec des équipes professionnelles, en élite féminine et masculine ! Le rapprochement, dans la durée, va s’effectuer dans toutes les catégories féminines, mais aussi masculines. Le but est de promouvoir ensemble le handball sur la région Nîmoise et le Gard, pour développer un véritable vivier de joueurs et joueuses qui alimentera les équipes de tous les niveaux de l’USAM Nîmes Gard et du CSM Handball. Le staff de cette entente sera toujours composé du duo qui officiait à Marguerittes et qui vient d’obtenir deux accessions consécutives à savoir John Grimaud et Thierry Pachaire qui seront accompagnés d’Antoine Soulier. Les gardiennes seront confiées à Karine Zucker, ancienne elle aussi du HBCN et qui intervenait après des gardiennes du voisin Bouillarguais.

Capture écran USAM Nimes Gard

Le président de l'USAM Nimes David Tebib s'est félicité de cette union ”Je suis très heureux de cette nouvelle aventure qui prend naissance grâce à Marguerittes et à la qualité des échanges avec son président Vincent Cahuzac. Apporter une vraie réponse aux pépites féminines de l’USAM était très important. Avoir une équipe sénior de haut niveau nous permettra d’avoir des perpectives d’avenir et de formation. Les supporters attendaient, je pense, le retour du hand féminin à Nîmes, c’est chose faite. C’est un projet ambitieux pour avoir, au final, des équipes de très haut niveau, masculines et féminines.” Une réaction partagée par le président du CS Marguerittes, Vincent Cahuzac ”A mon sens les deux clubs ont tout intérêt a être ensemble pour pouvoir se développer et faire émuler un projet qui nous conduira à la D2. Cela va permettre au club de Marguerittes de proposer une évolution significative au groupe féminin déjà arrivé à un très bon niveau. Pouvoir bénéficier de l’expérience de l’USAM nous permettra aussi de nous structurer d’avantage et nous en sommes heureux.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

LES ANCIENS DU NIMES OLYMPIQUE ONT RÉGALÉ À UZES