"ON PASSE BEAUCOUP DE TEMPS POUR AVOIR L'IMPRESSION D'AVANCER A PETIT PAS MAIS L'OAC AVANCE ET VA BIEN"

C'est dans les locaux du centre Jean Sadoul que les dirigeants de l'Olympique d'Alès avaient donné rendez vous à la presse et aux médias locaux. L'occasion pour le président Didier Bilange, le Manager Général Philippe Mallaroni, le Directeur Sportif Jean Marie Pasqualetti et le coach Stéphane Saurat de parler de l'actu récente et future du club. L'occasion pour moi de passer un peu de temps avec le directeur sportif du club pour faire un tour d'horizon du club dans son ensemble.

C'est Philippe Mallaroni qui commençait en entrant directement dans le vif du sujet, le National 2. "Il a fallu se mettre au diapason de cette N2 et c'est violent. On se rend compte de la difficulté mais comme on est pas du genre à baisser les bras, on s'accroche. On est passé d'un monde amateur à un monde pro. Nous sommes désormais dans la cours des grands. la montée en N2, c'est une organisation et un suivi au quotidien". Un propos sur lequel le président Bilange rebondissait vite "L'exigence de la FFF est importante. On demande beaucoup d'efforts en un laps de temps très court pour des clubs comme nous mais on a monté une équipe pour gagner des matchs et non pas pour faire de la figuration. L'objectif, c'est 'être les meilleurs. On veut se donner les moyens de briller dans cette division avec la restructuration des poules". Puis il était de laisser la parole au volet un peu plus sportif avec Stéphane Saurat "L'exigence et la difficulté vont augmenter. Ce serait présomptueux de vouloir manger tout le monde mais on est ambitieux. J'ai envie de continuer à grandir et progresser avec ce club. On sort d'une saison aboutie ou on termine avec 14 points d'avance, meilleure attaque et meilleure défense. Il faut rendre hommage aux joueurs qui nous quittent pour tout le travail effectué. Sur les 14 qui ont le plus joué, je crois que 11 ont été conservé. et on est allé chercher des garçons qui ont l'habitude ce niveau la"

JS30: Jean Marie, on va commencer par le début...La DNCG, cette petite histoire qui fait que le budget a été mis entre parenthèse. C'est déjà oublié?

Jean Marie Pasqualetti: Oui c'est déjà oublié et pour moi, c'est pas le début, c'est la fin. C'est la fin de la saison, le début c'est tout ce qu'on a mis en place pour que...un, l'équipe première puisse performer garce aux joueurs, grâce au staff. Et puis le début, c'est aussi signaler la super bonne conduite et implication de tout le club, de tous les éducateurs, éducatrices, les joueurs, les joueuses...tout le club, les parents; Tout le monde a joué le jeu et donné une image exemplaire du club dans toutes les compétitions, dans tous les tournois. Avant de parler de la DNCG, je souhaite féliciter toutes ces personnes la parce que c'est 500 licenciés qui se promènent tous les week-ends sur différents terrains. C'est aussi grâce a eux que l'équipe première monte parce que tout le monde était derrière cette équipe la. Donc le début, c'est ça. La fin de la saison, c'est dans quelques heures; Concernant le passage de la DNCG, comme tout promu, on savait qu'on allait vouloir nous démontrer que la cours de récréation est un peu plus grande, en tout cas différente et que ça serait plus exigeant. Après, même si on pas compris pourquoi, on était en délibéré, c'était juste un problème de document a fournir. Ils auraient pu le demander la semaine précédente. Ça nous a fait perdre une semaine mais voila aujourd'hui, c'est passé et on se projette sur la saison suivante. On avance. 

JS30: La saison suivante, c'est pas mal de boulot pour toi avec déjà 5 ou 6  recrues qui sont arrivées, il y a un nouveau préparateur physique qui est arrivé. Ça bosse comme tu le veux? 

JMP: Oui, on avance correctement. On a fini le championnat le 4 juin. On est pas encore un mois plus tard et on a bien avancé sur les différentes directions que l'on voulait. Le recrutement joueurs n'est pas encore complètement terminé mais on s'en rapproche. Il fallait aussi clôturer cette saison officiellement, que ce soit sur le sportif avec encore quelques équipes de jeunes qui étaient en compétition, l'équipe réserve notamment. On passe beaucoup de temps pour avoir l'impression d'avancer à petits pas mais on avance. 



JS30: Vous avez recruté en défense, au milieu de terrain, il y a le fameux attaquant que tout le monde attend. C'est pour bientôt? 

JMP: Oui on a pu recruter sur l'aspect défensif, maintenant, il faut qu'on se projette un peu plus sérieusement dans le délai imparti du début de saison, la reprise de l'entrainement, sur le côté plutôt offensif. On est en discussion avec des joueurs offensif, côté ou axe. 

JS30: Un bon attaquant, c'est compliqué a trouver?

JMP: Tout le monde cherche un attaquant et si possible un bon. Nous aujourd'hui, on en a deux, qu'on trouve plutôt bons. Donc, c'est plus une réflexion de complémentarité que de besoin d'aller chercher un attaquant. C'est pour cela qu'on a un peu plus de temps pour réfléchir quelle peut être la complémentarité en quantité et en potentiel pour que cette soit performante sur l'aspect offensif. 

JS30: Pour finir, l'OAC va bien?

JMP: Oui oui, l'OAC va bien, l'OAC avance dans toutes ces branches. C'est plutôt positif. C'est sur que l'équipe première, tout le monde le sait, dans un club, c'est la locomotive, la ou les projecteurs sont fixés et dirigés. Tant que cette équipe la donne l'exemple, que ce soit sur le terrain et en dehors, le club peut bien se porter, si en plus dessous, il est soutenu, le club se porte bien. 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"