DE GROS REGRETS POUR PONTVIANNE

 « Trop d'essais encore mordus, à l'image de ma saison, expliquait Jean Marc Pontvianne. Après, il y a beaucoup de progrès sur le plan psychologique, sur le plan physique, sur ce que je suis capable de produire dans une finale. Il y a des sauts qui sont vraiment intéressants, malheureusement ils sont mordus, voilà pourquoi je suis huitième. » Le nimois va devoir se contenter d’une huitième place lors des championnats du monde d’athlétisme qui se déroulait à Eugène dans l’Oregon. 


Malheureusement le compte n’y est pas. Pour pouvoir espérer une médaille mondiale, le licencié de l’Entente Nîmoise Athlétisme aurait dû battre son record perso de 17m17. Il s’en est rapproché mais à chaque fois ses tentatives ont été compte mordues. La planche n’était pas bonne. Comme cinq des six tentatives du gardois. Après deux premiers échecs, il allait chercher un 16m86, qui le placerait finalement huitième et lui donnait trois tentatives de faire mieux. Mais une nouvelle fois, en proie avec des mauvaises planches, le jeune français en restait là…seul français a s’être qualifié pour la finale mondiale du triple saut. Et gageons qu’il sera à revanchard lors des championnats d’Europe qui ont lieu dans quinze jours. 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'INTERVIEW CLAP DE FIN DE LAULAU, LA TÊTE EN L'AIR

"LE HAND VA ME MANQUER MAIS JE VAIS RETOUCHER TRÈS VITE LE BALLON DE MANIÈRE DIFFÈRENTE"

"APRÉS NANTES, JE ME SUIS POSÉ PAS MAL DE QUESTIONS SUR MON ENVIE DE CONTINUER"